Le rabbin Philippe Haddad, lauréat du prix 2020 de l’Amitié judéo-chrétienne
Rechercher

Le rabbin Philippe Haddad, lauréat du prix 2020 de l’Amitié judéo-chrétienne

Le prix vise à saluer le travail d’une personnalité juive ou chrétienne œuvrant pour le dialogue judéo-chrétien

Le rabbin Philippe Haddad. (Crédit : capture d’écran YouTube / Judaïsme En Mouvement)
Le rabbin Philippe Haddad. (Crédit : capture d’écran YouTube / Judaïsme En Mouvement)

Remis chaque année depuis 1988, le prix 2020 de l’Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF) a été décerné le mois dernier (avec du retard en raison de la pandémie) au rabbin libéral Philippe Haddad, qui officie à la synagogue de la rue Copernic (Judaïsme en mouvement), à Paris.

Le prix vise à saluer le travail d’une personnalité juive ou chrétienne œuvrant pour le dialogue judéo-chrétien.

Au micro de Vatican News, le rabbin s’est dit « touché par ce choix » et y a vu comme un « encouragement pour ceux qui s’engagent depuis des années dans ce dialogue, et un couronnement de ce dialogue ».

Jacqueline Cuche, ancienne présidente de l’AJCF, a salué un « partenaire remarquable, au dévouement stupéfiant ». « Il a compris que la personne de Jésus était fondamentale pour les chrétiens et permettait d’aborder tout l’Ancien Testament et les traditions juives. Plutôt que d’en faire un sujet de séparation, la personne de Jésus peut être le point de rapprochement », a-t-elle ajouté.

Le père Christophe Le Sourt, directeur du service national des relations avec le judaïsme à la Conférence des évêques de France, l’a décrit auprès du journal La Croix comme « très engagé dans le dialogue interreligieux, c’est une figure habituelle du dialogue judéo-chrétien ».

Philippe Haddad, diplômé du Séminaire israélite de France en 1982 et ancien rabbin consistorial, a notamment officié à Marseille, Nîmes et Paris, avant de rejoindre l’ULIF en 2014. Il a co-écrit en début d’année l’ouvrage Sommes-nous tous violents ? Une psychanalyste, un rabbin, un prêtre et un imam répondent. Tarik Abou Nour, Nicole Jeammet et Gilles-Hervé Masson ont également participé à l’ouvrage.

Ces dernières années, les lauréats du prix de l’AJCF étaient le père Émile Shoufani (2014), le Dr. Richard Prasquier (2015), le père Jean Massonnet (2016), le pasteur Michel Leplay (2017), Raphy Marciano et Franklin Rausky (2018) et Mgr Pierre d’Ornellas (2019). Le précédent rabbin à avoir été lauréat du prix était Rivon Krygier, rabbin massorti français, en 2013. Les rabbins Jacob Kaplan (1989), Josy Eisenberg (1993), René-Samuel Sirat (1998) et Alexandre Safran (2001) ont eux aussi reçu la distinction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...