Le Rav Kanievsky autorise finalement la fermeture d’écoles « pour quelques jours »
Rechercher

Le Rav Kanievsky autorise finalement la fermeture d’écoles « pour quelques jours »

Suite aux critiques, le petit-fils de Chaim Kanievsky a dit à Netanyahu que le chef spirituel avait ordonné la fermeture des lieux d'étude en raison de la multiplication des cas

Le rabbin Chaim Kanievsky participe à un événement de campagne pour le parti ultra-orthodoxe Degel HaTorah dans la ville de Safed, au nord du pays, le 26 février 2020. (David Cohen/Flash90)
Le rabbin Chaim Kanievsky participe à un événement de campagne pour le parti ultra-orthodoxe Degel HaTorah dans la ville de Safed, au nord du pays, le 26 février 2020. (David Cohen/Flash90)

Alors qu’Israël se prépare à entrer dans une période de confinement renforcé à minuit, un influent leader de la communauté Haredi a apparemment ordonné jeudi la fermeture « pour plusieurs jours » des écoles ultra-orthodoxes suite à l’intervention du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le petit-fils du rabbin Chaim Kanievsky a déclaré que Netanyahu lui avait téléphoné à ce sujet et qu’il avait fait savoir au Premier ministre que le rabbin avait ordonné la fermeture des écoles ultra-orthodoxes en raison d’une forte hausse des contaminations.

Le confinement national devrait durer deux semaines, mais certains responsables estiment qu’il devra être prolongé pour maîtriser la hausse des taux d’infection.

Les instructions de Kanievsky, plutôt que les directives du gouvernement, sont le dernier mot pour de nombreux membres de la communauté ultra-orthodoxe.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu fait une déclaration aux médias à la Knesset à Jérusalem, le 2 novembre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

L’annonce a été faite à la suite d’informations publiées mercredi selon lesquelles Kanievsky avait donné l’ordre aux institutions Haredi de continuer à fonctionner malgré le confinement du pays.

Toutes les écoles et garderies du pays doivent être fermées en vertu des restrictions renforcées, car le nombre de cas augmente rapidement dans le système éducatif.

Cependant, le rav Kanievsky a par le passé ordonné aux écoles ultra-orthodoxes de rester ouvertes alors que des mesures de confinement étaient en vigueur.

L’ouverture des écoles est considérée comme un danger, de nombreuses zones ultra-orthodoxes ayant un taux d’infection élevé et les espaces intérieurs étant considérés comme d’importants incubateurs de virus.

Des Juifs ultra-orthodoxes étudient la torah en petits groupes à la yeshiva Imrei Emes de la dynastie hassidique de Gour, dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 16 juin 2020. (Photo par Yossi Zeliger/Flash90)

Le rav Kanievsky est un leader extrêmement influent de la communauté lituanienne ultra-orthodoxe non hassidique en Israël, qui compte des centaines de milliers d’adeptes.

Il a été diagnostiqué comme porteur du coronavirus en octobre, deux jours seulement après que le quotidien Haaretz a signalé qu’il avait enfreint la quarantaine en accueillant des visiteurs chez lui à Bnei Brak, bien qu’il ait été obligé de s’isoler en raison de son infection au coronavirus.

Le rav Kanievsky a fait l’objet d’intenses critiques pour sa gestion de la pandémie et les décisions données à ses disciples. Il a ordonné la réouverture des écoles au mépris des décisions du gouvernement, ce qui a conduit des centaines d’institutions à ouvrir illégalement leurs portes tout au long de la pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...