Rechercher

Le salaire des Israéliens effectuant un service national augmente

Les bénévoles effectuant un service alternatif au service militaire recevront une augmentation en janvier, dans le prolongement de la hausse du salaire des conscrits

Photo d'illustration : Des jeunes filles juives font leur service national à la maternité d'un hôpital de Jérusalem, le 28 octobre 2010 (Crédit :Abir Sultan/FLASH90)
Photo d'illustration : Des jeunes filles juives font leur service national à la maternité d'un hôpital de Jérusalem, le 28 octobre 2010 (Crédit :Abir Sultan/FLASH90)

Après avoir augmenté les salaires des conscrits, le gouvernement a annoncé lundi que les personnes effectuant un service civil de remplacement au service militaire recevront également une augmentation de 50 % de leur salaire.

Dans une déclaration commune annonçant cette mesure, le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre des Finances Avigdor Liberman ont déclaré qu’à partir de janvier, le paiement mensuel des quelque 18 000 volontaires du service national passera de 540 shekels à 810 shekels.

Il a estimé le coût de cette augmentation de salaire à environ 60 millions de shekels.

« Les membres du service national ont accompli un travail sacré pendant de nombreuses années dans tout le pays et se donnent corps et âme pour le peuple d’Israël », a déclaré Bennett dans le communiqué.

Liberman a déclaré que l’augmentation de salaire visait à encourager les jeunes Israéliens à servir le pays, que ce soit dans l’armée ou dans le cadre du service national.

« Nous continuerons à exprimer notre reconnaissance envers ceux qui servent, non seulement en paroles mais aussi en actes », a déclaré le ministre des Finances.

Le service national est entrepris par certains jeunes Israéliens comme une alternative au service militaire obligatoire. Le programme est largement favorisé par les jeunes femmes juives pratiquantes et d’autres groupes qui sont traditionnellement réticents à servir dans Tsahal.

La décision de lundi est intervenue après que Liberman et le ministre de la Défense Benny Gantz ont annoncé la semaine dernière que les salaires des conscrits de Tsahal augmenteraient de 50 % en janvier, à la suite du tollé provoqué par la stagnation des salaires des soldats de rang inférieur, alors que les pensions des officiers de carrière à la retraite ont récemment bénéficié d’une importante augmentation.

Les soldats israéliens ne reçoivent techniquement pas de salaire, mais des « frais de subsistance » bien inférieurs au salaire minimum. La rémunération est principalement destinée à fournir aux soldats de l’argent de poche lorsqu’ils sont en congé à la maison, et était à l’origine basée sur les coûts notamment des billets de cinéma, des vêtements et des repas au restaurant.

Avec la nouvelle augmentation de salaire, les soldats de première ligne recevront 3 048 shekels, les combattants recevront 2 463 shekels, les soldats des unités de soutien au combat recevront 1 793 shekels et les soldats qui servent dans l’administration recevront 1 235 shekels chaque mois. Le salaire minimum en Israël est actuellement de 5 300 shekels par mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...