Rechercher

Le sénat américain lance un groupe de travail bipartite sur l’antisémitisme

Le comité a été lancé cette semaine pour coïncider avec le premier anniversaire de la tuerie antisémite à la synagogue de l'Arbre de Vie à Pittsburgh

Des graffiti antisémites découverts sur Beth Israel Sinai à Racine, dans le Wisconsin, le 22 septembre 2019. (Joyce Placzkowski via JTA)
Des graffiti antisémites découverts sur Beth Israel Sinai à Racine, dans le Wisconsin, le 22 septembre 2019. (Joyce Placzkowski via JTA)

Le sénat américain a lancé un groupe de travail bipartite de lutte contre l’antisémitisme.

Il a été lancé cette semaine pour coïncider avec le premier anniversaire de la tuerie antisémite perpétrée à la synagogue Tree of Life à Pittsburgh, qui avait fait 11 morts.

Le comité de travail est co-présidé par Jacky Rosen, sénatrice démocrate du Nevada, et James Lankford, sénateur républicain de l’Oklahoma, tous les deux membres de la Commission sur la sécurité intérieure et les affaires gouvernementales du Sénat.

Son équivalent à la Chambre des représentants, la Bipartisan Task Force for Combating Anti-Semitism, a été relancé en février.

Jacky Rosen, sénatrice démocrate du Nevada, écoute un intervenant lors d’une audience en commission, le 30 juillet 2019 à Capitol Hill, à Washington. (Jacquelyn Martin/AP)

« Aujourd’hui, nous – une démocrate juive pratiquante du Nevada et un républicain chrétien pieux de l’Oklahoma – appelons nos collègues à mettre de côté les étiquettes, les différends et les positions politiques pour nous rejoindre afin de combattre l’une des tendances les plus inquiétantes de notre époque. Nous sommes unis dans l’objectif commun de dénoncer la haine et de combattre le fléau violent de l’antisémitisme », ont écrit les deux sénateurs dans une lettre ouverte annonçant le lancement du groupe de travail.

« Aux Etats-Unis, nous avons eu la preuve que l’antisémitisme et les actes de haine augmentent à un taux alarmant. Plus tôt cette année, l’envoyé spécial du département d’Etat chargé de surveiller et de combattre l’antisémitisme a qualifié la montée de l’antisémitisme comme la plus forte depuis des décennies. Et cela a un impact bien au-delà de la seule communauté juive », ont-ils écrit.

James Lankford, le sénateur républicain de l’Oklahoma, parle à des journalistes alors qu’il entre dans une réunion à huis clos avec les sénateurs républicains à Capitol Hill, à Washington, le 25 janvier 2019. (Andrew Harnik/AP)

Les élus ont indiqué que la mission de la commission était de collaborer avec les forces de l’ordre, les agences fédérales, les gouvernements d’Etat et locaux, les éducateurs, les militants, les responsables religieux et d’autres acteurs pour lutter contre l’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...