Le Shin Bet arrête cinq partisans de l’EI à Nazareth
Rechercher

Le Shin Bet arrête cinq partisans de l’EI à Nazareth

Les cinq hommes organisaient des réunions secrètes en soutien à l'Etat islamique et s'entraînaient à tirer avec des armes à feu

Les terroristes de l'Etat islamique a publié une nouvelle vidéo de propagande le 16 novembre 2015, promettant d'attaquer les pays impliqués dans des frappes aériennes en Syrie (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Les terroristes de l'Etat islamique a publié une nouvelle vidéo de propagande le 16 novembre 2015, promettant d'attaquer les pays impliqués dans des frappes aériennes en Syrie (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Le Shin Bet a annoncé que pendant « une opération permanente du service de sécurité et de la police israélienne », plusieurs adolescents et des jeunes hommes de Nazareth ont été arrêtés sur des soupçons de soutien au groupe terroriste sunnite de l’État islamique.

Le service a signalé dans un communiqué que les arrestations ont été faites au cours du mois d’octobre et de novembre.

Les hommes ont été identifiés comme étant Abd el Karim Ihab Abdel Rahman Suleiman, 22 ans ; Ehab Abdel Rahman Mohammed Suleiman, 18 ans ; Abdel Karim Jamal Ali Suleiman, 23ans ; Mohammed Salah Mohammed Suleiman, 19 ans et Mourad Mohammed Salim Suleiman, 27 ans.

Tous sont des résidents de Nazareth.

Ils tenaient des réunions secrètes et se formaient sur l’utilisation des armes, selon le Shin Bet. Au cours de la dernière année, les suspects sont devenus plus religieux et ont exprimé leur soutien à l’Etat islamique et au djihad contre les apostats.

Deux fusils ont été confisqués. Selon le service de sécurité, ils se sont entraînés à l’aide des armes à feu dans un bosquet non loin de Nazareth.

Le district nord de la police a déposé les actes d’accusation contre les cinq hommes à la cour de district de Nazareth qui comprennent des accusations pour détention illégale d’armes, soutien à un groupe terroriste et organisation de réunions illégales organisées en soutien à une organisation illégale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...