Le soldat Baumel inhumé jeudi, 37 ans après sa mort sur le front
Rechercher

Le soldat Baumel inhumé jeudi, 37 ans après sa mort sur le front

Les funérailles du militaire né à Brooklyn, auront lieu au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem

Zachary Baumel. (Crédit : JTA/Autorisation : Miriam Baumel)
Zachary Baumel. (Crédit : JTA/Autorisation : Miriam Baumel)

Le sergent de première classe Zachary Baumel sera inhumé à Jérusalem dans la journée de jeudi, a fait savoir l’armée, 37 ans après avoir été probablement tué durant la bataille de Sultan Yacoub, pendant la Première guerre du Liban. Il était alors âgé de 21 ans.

Les funérailles de Baumel sont prévues à 19 heures au mont Herzl, selon l’armée.

Après une opération secrète et complexe, la dépouille de Baumel est revenue en Israël au début de la semaine « dans un avion El Al » via un pays-tiers, un indiqué un porte-parole de l’armée israélienne qui n’a pas identifié la nation impliquée.

Cette annonce met un terme à la recherche des parents de Baumel qui, depuis des décennies, s’étaient efforcés de retrouver leur fils, initiant des campagnes de pression internationales avec l’espoir qu’il ait été capturé pendant la bataille brutale de Sultan Yacoub et peut-être gardé en vie. Ses parents, nés aux Etats-Unis, s’étaient installés à Jérusalem.

Yona Baumel, le père de Zachary, s’est éteint il y a 10 ans. Sa mère, Miriam, est aujourd’hui nonagénaire.

Le pays-tiers qui s’est impliqué dans la mission pourrait être la Russie, qui avait fait savoir au mois de septembre qu’elle avait aidé l’Etat juif à rechercher les dépouilles de soldats portés-disparus en Syrie, sur les territoires détenus par l’Etat islamique.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait se rendre jeudi en Russie. Sa participation aux funérailles de Baumel reste pour le moment indéterminée.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre Osna Haberman, sœur du sergent de première classe Zachary Baumel mort pendant la Première guerre du Liban, à Jérusalem, le 3 avril 2019. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Netanyahu a fait savoir durant une conférence de presse, mercredi dans la journée, que la dépouille de Baumel avait été retrouvée avec son tzitzit, et une combinaison militaire de l’unité de blindés.

« C’est le remboursement d’une dette morale aux soldats morts au combat de l’armée israélienne ; le remboursement de la dette morale contractée auprès de leurs proches », a déclaré Netanyahu, qui a évoqué « l’un des moments les plus émouvants de toutes les années que j’ai passées au poste de Premier ministre ».

Les soldats israéliens portés-disparus Zachary Baumel, Zvi Feldman et Yehuda Katz. (Crédit : Coalition internationale des soldats israéliens portés disparus)

En 2016, un tank israélien perdu dans la bataille avait été restitué à Israël par le biais de la Russie.

Le commandant de tank Baumel, immigrant américain né à Brooklyn, était l’un des soldats israéliens dont les corps n’avaient jamais été retrouvés à l’issue de la bataille de Sultan Yacoub, durant laquelle les militaires israéliens et l’armée syrienne s’étaient affrontés dans la plaine de la Bekaa, au Liban. Vingt-et-un soldats israéliens avaient été tués et plus de 30 avaient été blessés.

Même si Baumel et deux autres soldats – Zvi Feldman et Yehuda Katz — auraient été tués pendant les combats, des rumeurs et des informations ont laissé entendre qu’ils avaient été capturés par les soldats syriens à Sultan Yacoub puis amenés à Damas.

Miriam et Yoni Baumel en 2003 avec une image de leur fils Zachary, disparu au combat en 1982. (Flash90)

Les dépouilles de Feldman et de Katz n’ont pas été retrouvées durant l’opération Bittersweet Song, même si des responsables israéliens avaient initialement pensé que la dépouille de Feldman pourrait figurer parmi les autres restes découverts pendant l’opération, selon le quotidien Haaretz.

L’annonce concernant Baumel a été reportée jusqu’à ce que les responsables puissent exclure cette possibilité, a ajouté Haaretz.

Selon un reportage de la Treizième chaîne diffusé mercredi, la dépouille de Baumel a été restituée avec les restes d’au moins dix autres personnes.

Un commandant d’un groupe terroriste palestinien en Syrie a expliqué mercredi que la dépouille de Baumel avait été découverte par des factions armées dans un camp de réfugiés palestiniens aux abords de Damas.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre Shimon Baumel, frère du sergent de première classe Zachary Baumel, à Jérusalem, le 3 avril 2019. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Les médecins légistes de l’institut médico-légal Abu Kabir auraient examiné la majorité des autres dépouilles rapatriées, concluant que Feldman et Katz ne figuraient pas parmi elles. La Treizième chaîne a expliqué qu’un corps restait toutefois à analyser.

La soeur de Katz a expliqué mercredi devant les caméras de la télévision israélienne que la famille conservait l’espoir qu’il soit encore en vie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...