Le sondage Ifop commandé par l’UEJF et SOS racisme, 10 ans après le meurtre d’Ilan Halimi
Rechercher

Le sondage Ifop commandé par l’UEJF et SOS racisme, 10 ans après le meurtre d’Ilan Halimi

"Avec les questions caricaturales et tendancieuses de ce sondage, on atteint juste le nauséabond," a tweeté Isabelle Balkany

Sondage Ifop/Le Parisien (Capture d’écran : Twitter/@remijacob)
Sondage Ifop/Le Parisien (Capture d’écran : Twitter/@remijacob)

Le Parisien a révélé, ce vendredi, un sondage qui pose cinq questions concernant la communauté juive de France et les clichés antisémites.

« En pensant à l’affaire Ilan Halimi, survenue il y a dix ans, diriez-vous qu’elle est un symbole de ce à quoi peuvent conduire les préjugés sur les juifs ? » A cette question, 69 % des personnes sondées ont répondu « Oui, plutôt », 12 % « Non, plutôt pas » et 19 % ne se sont pas prononcées.

A cette première question s’ajoute une série de quatre autres questions qui demandent aux personnes interrogées si elle sont d’accord ou non avec les affirmations suivantes.

« Les juifs utilisent aujourd’hui dans leur propre intérêt leur statut de victimes de génocide nazi pendant la Seconde Guerre mondiale, » 32 % sont d’accord contre 45 % qui ne sont pas d’accord.

« Les juifs sont plus riches que la moyenne des Français, » 31 % des personnes interrogées sont d’accord avec cette affirmation, 38 % ne sont pas d’accord.

25 % des personnes interrogées sont d’accord pour dire que « les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine des médias » contre 46 % qui ne sont pas d’accord.

Enfin 24 % des personnes sondées considèrent que les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine de l’économie et des finances contre 46 % qui ne sont pas d’accord.

Ce sondage est extrait d’une étude Ifop réalisée en ligne auprès de 1 468 personnes entre le 3 et le 5 février, rapporte l’Express.

Ce sondage a été commandé par l’Union des étudiants Juifs de France (UEJF) et par SOS racisme. Cette étude est dénommée « Regards sur les préjugés antisémites 10 ans après la mort d’Ilan Halimi ».

En conclusion de cette étude, l’Ifop explique que « les préjugés et stéréotypes associés aux juifs se maintiennent à un niveau non négligeable dans l’opinion même s’ils ne sont jamais partagés majoritairement ».

Le Parisien a dévoilé en exclusivité les résultats de cette étude sous la forme de ces questions, ce qui n’a pas manqué de faire réagir personnalités politiques et anonymes sur les réseaux sociaux.

« Avec les questions caricaturales et tendancieuses de ce sondage, on atteint juste le nauséabond, » a tweeté Isabelle Balkany.

De son côté, l’UEJF se défend de la mise en ligne de ce sondage comme un outil pédagogique afin de comprendre la recrudescence de l’antisémitisme. 

Il y a 10 ans, en France Ilan Halimi était kidnappé et assassiné, parce qu'il était juif. Il y a eu un avant, et il y en…

Posted by Sacha Reingewirtz on Friday, 12 February 2016

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...