Le taux quotidien d’infection continue de grimper en flèche avec 3 496 cas
Rechercher

Le taux quotidien d’infection continue de grimper en flèche avec 3 496 cas

Les chiffres du ministère de la Santé font état de 30 079 patients actifs atteints de coronavirus, dont 458 dans un état grave ; le nombre de décès s'élève à 1 040

La police à l'entrée de la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak as Israel fait respecter un couvre-feu nocturne, en vigueur dans quelque 40 villes du pays présentant un fort taux de contamination au coronavirus, le 8 septembre 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)
La police à l'entrée de la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak as Israel fait respecter un couvre-feu nocturne, en vigueur dans quelque 40 villes du pays présentant un fort taux de contamination au coronavirus, le 8 septembre 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Au moins 3 496 nouvelles infections à coronavirus ont été diagnostiquées mardi, ce qui représente l’un des chiffres les plus élevés de nouveaux cas détectés en Israël sur une période de 24 heures.

Le nombre non définitif, publié mercredi par le ministère de la Santé, était juste inférieur au record de cas quotidiens, établi la veille à 3 514.

Ce chiffre a été établi alors que 40 villes et quartiers du pays se sont réveillés après leur premier couvre-feu de nuit, ordonné par le gouvernement dans le but de ralentir la propagation du virus dans les zones à fort taux d’infection.

Le pays compte 30 079 patients actifs atteints de COVID-19, la maladie causée par le coronavirus. Parmi eux, 458 sont dans un état grave, dont 138 sous respirateur. En outre, 157 patients présentent des symptômes modérés et les autres ne présentent que des symptômes légers ou nuls, selon les chiffres du ministère.

Le nombre de décès s’élève à 1 040, soit un bilan inchangé depuis la nuit précédente, lorsque le ministère avait déclaré que dix personnes étaient mortes dans la journée.

Un total de 44 454 tests de dépistage du virus ont été effectués mardi, un des chiffres les plus élevés depuis le début de la pandémie. Les laboratoires ont traité 43 199 tests au total, dont 8,1 % se sont révélés positifs.

Jusqu’à présent, 138 719 personnes ont été diagnostiquées contaminées par le virus en Israël, dont 107 600 se sont rétablies.

Mardi, le cabinet a approuvé des couvre-feux dans des dizaines de villes et de quartiers à travers le pays.

Les nouvelles règles, qui entraîneront la fermeture d’écoles et de la plupart des entreprises, dureront une semaine avant d’être reconsidérées par le cabinet.

Le couvre-feu, qui durera de 19 heures à 5 heures du matin, vise la vie nocturne, des bars et restaurants aux traditionnelles réunions de prière des slichot qui se tiennent avant la fête de Rosh HaShana, qui tombe le 18 septembre cette année.

La police à l’entrée du quartier de Beit Hanina à Jérusalem-Est fait respecter un couvre-feu nocturne, en vigueur dans quelque 40 villes du pays présentant un fort taux de contamination au coronavirus, le 8 septembre 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

La plupart des villes et localités touchées sont parmi les plus pauvres d’Israël, les villes arabes et ultra-orthodoxes constituant une grande partie de la liste. Environ 1,3 million d’Israéliens sont concernés par le couvre-feu, selon un décompte de la Douzième chaîne.

Les responsables de la santé affirment que les villes arabes et ultra-orthodoxes sont celles qui ont connu les plus grandes épidémies dans tout le pays.

Certains dirigeants locaux ont protesté contre l’inclusion de leurs municipalités dans la liste des villes nécessitant un couvre-feu.

« Le taux de mortalité dans les villes ‘rouges’ d’Israël est l’un des plus élevés au monde », a déclaré Ronni Gamzu, responsable du programme gouvernemental de lutte contre les coronavirus, dans des commentaires diffusés à la télévision lors de l’entrée en vigueur du couvre-feu.

« Même les taux dans les villes ‘vertes’ [celles avec les taux d’infection les plus bas] sont élevés. Nous devons agir pour protéger notre population », a-t-il insisté.

Ronni Gamzu lors d’une réunion avec le maire de Jérusalem, Moshe Leon, à la mairie de Jérusalem, le 12 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Une liste des activités autorisées dans les zones « rouges » sous couvre-feu a été établie par le procureur général Avichai Mandelblit et publiée mardi par le ministère de la Santé.

Les règles stipulent que, pendant les heures de couvre-feu, les résidents doivent rester à moins de 500 mètres de leur domicile, sauf pour certaines raisons, et les commerces non essentiels doivent fermer. Les écoles seront fermées à tout moment, sauf pour les programmes destinés aux personnes ayant des besoins particuliers.

Pendant le couvre-feu, les commerces ne seront pas autorisés à ouvrir, à l’exception de ceux désignés comme essentiels, qui sont les magasins d’alimentation (à l’exception des restaurants), les pharmacies, les magasins d’optique, les magasins dont l’activité principale est la vente de produits d’hygiène, et les entreprises qui réparent les téléphones et les ordinateurs.

Ronni Gamzu, le ministre de la Santé Yuli Edelstein, et plusieurs autres hauts fonctionnaires sont entrés en quarantaine mardi après qu’un membre du personnel du groupe de travail COVID-19 du gouvernement s’est avéré contaminé, a fait savoir le ministère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...