Rechercher

Le théâtre anglophone de Raanana, menacé de fermeture

La salle de spectacle anglophone construite par des immigrants sud-africains n'a été ouverte que 107 jours avant la pandémie

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le théâtre de 104 places construit par Grant et Daniella Crankshaw pour le Raanana Center Stage est menacé de fermeture en raison de la pandémie (Crédit : autorisation Center Stage).
Le théâtre de 104 places construit par Grant et Daniella Crankshaw pour le Raanana Center Stage est menacé de fermeture en raison de la pandémie (Crédit : autorisation Center Stage).

Lorsqu’ils ont créé leur propre salle de spectacles en langue anglaise en Israël, Daniella et Grant Crankshaw, professionnels expérimentés du théâtre, croyaient fermement que s’ils construisaient un théâtre, le public viendrait.

Et le public a effectivement rempli les 104 sièges rembourrés pendant les 107 premiers jours d’existence du Center Stage, qui a présenté une douzaine de productions et de spectacles, notamment des pièces de théâtre, des slams de poésie et des soirées de comédie standup.

« C’est vraiment un centre culturel », a déclaré Daniella Crankshaw.

Mais en mars 2020, le théâtre construit par les Crankshaw a été contraint de fermer, et il est resté fermé pendant les 14 premiers mois de la pandémie.

Aujourd’hui, Center Stage est menacé de fermeture définitive, en raison des dettes et des coûts accumulés dans la construction de l’entreprise, et de tous ces mois sans revenus.

« Le timing était terrible », a déclaré Daniella Crankshaw. « Mais nous n’abandonnons pas. Nous ressentons une sorte de responsabilité envers la communauté qui nous a embrassés. Ils en ont tellement besoin. »

Daniella et Grant Crankshaw, des immigrants sud-africains qui ont construit le Center Stage de Raanana et qui sont maintenant menacés de saisie (Crédit : autorisation Center Stage).

Les Crankshaw, tous deux originaires d’Afrique du Sud, se sont rencontrés à l’école de théâtre universitaire alors qu’ils étaient encore adolescents. Ils ont immigré en Israël en 1997, et ont exercé des professions différentes – construction et rénovation pour Grant, marketing dans le secteur des hautes technologies pour Daniella.

Bien qu’ils passent leur temps libre à jouer et à participer à des pièces de théâtre communautaires, ils rêvent toujours de trouver du travail comme acteurs professionnels en anglais, leur langue maternelle.

Finalement, en 2019, avec l’aide de deux investisseurs providentiels et d’un prêt bancaire, ils ont loué et rénové un espace situé dans la zone industrielle de Raanana, qu’ils ont appelé Center Stage (La Scène Centrale). Il se compose du théâtre de 104 places et d’un espace bar-salon dans l’entrée, où ils peuvent asseoir 40 autres invités.

« Nous nous sommes dit : ‘Si nous ne le faisons pas, nous regretterons toujours de ne pas avoir essayé' », a déclaré Daniella Crankshaw.

Le moment était cependant mal choisi, puisqu’ils ont été contraints de fermer pendant les fermetures prolongées dues au coronavirus, alors qu’ils avaient déjà accueilli et produit une douzaine de pièces et de spectacles, ainsi qu’un programme de théâtre pour adolescents.

Photos de certaines des productions du Center Stage de Raanana au cours de ses quatre mois d’activité, avant la pandémie (Crédit : autorisation Center Stage)

Il a rouvert ses portes à la fin du printemps dernier et s’est adapté pour inclure des spectacles numériques pour ceux qui n’osent pas s’asseoir à l’intérieur, en plus des spectacles en direct. Pourtant, Grant a repris ses travaux de rénovation pour joindre les deux bouts, tandis que Daniella se concentre sur le théâtre.

Alors que tout allait bien, leurs propriétaires leur ont coupé l’électricité – qui a depuis été rétablie temporairement – et leur accordent quelques mois pour rembourser leurs dettes.

Les Crankshaw ont pour objectif de collecter 40 000 dollars et s’adressent à tous ceux qui se consacrent aux arts et à la culture, notamment aux investisseurs, aux donateurs et aux professionnels du théâtre désireux de participer à un spectacle de charité.

« Nous sommes déterminés. Nous sommes là pour rester », a déclaré Daniella Crankshaw.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...