Le tunnel du Hamas devait faire sauter le principal passage vers Gaza – médias
Rechercher

Le tunnel du Hamas devait faire sauter le principal passage vers Gaza – médias

Le tunnel détruit par l'armée passait sous les pipelines de gaz et de carburant, à Kerem Shalom, où transitent des milliers de tonnes de nourriture et de marchandises vers Gaza

Les chauffeurs de camion palestiniens attendent de traverser le passage de Kerem Shalon dans le sud de la bande de Gaza le 14 janvier 2018. (Abed Rahim Khatib / Flash90)
Les chauffeurs de camion palestiniens attendent de traverser le passage de Kerem Shalon dans le sud de la bande de Gaza le 14 janvier 2018. (Abed Rahim Khatib / Flash90)

Le tunnel d’attaque du Hamas détruit samedi par l’armée israélienne a été construit pour une attaque planifiée au point de passage frontalier par lequel transitent la plupart de l’aide humanitaire, de la nourriture et du carburant vers la bande de Gaza, a rapporté dimanche la chaîne de télévision Hadashot.

Le tunnel, qui, selon l’armée, appartenait au groupe terroriste du Hamas qui contrôle la bande de Gaza, passait sous le poste-frontière de Kerem Shalom à Gaza, ainsi que sous les principaux gazoducs et pipelines de carburant, a déclaré dimanche le porte-parole du lieutenant-colonel Jonathan Conricus.

Une explosion sous la zone aurait fait de nombreuses victimes parmi les centaines de personnes qui y travaillent tous les jours, ainsi que des dommages considérables aux installations et aux zones environnantes, a indiqué le reportage télévisé.

Le point de passage Kerem Shalom voit quotidiennement des centaines de camions transporter des médicaments, de la nourriture et des boissons dans la bande de Gaza et est une source majeure pour l’aide humanitaire de l’enclave côtière, qui est soumise à un blocus à la fois par Israël et l’Egypte. Israël maintient le blocus pour empêcher le groupe terroriste Hamas d’importer des armes.

L’armée israélienne a détruit le tunnel samedi soir, qualifiant son passage sous la frontière de « cynique » et d' »absurde ».

Le correspondant militaire de Hadashot, Roni Daniel, a déclaré que le groupe terroriste considérait que ce poste-frontière fait partie de la vie « normale » et qu’il préférait voir ses citoyens souffrir plutôt que de mener une existence normale.

Il a également déclaré que c’était la deuxième fois que le Hamas essayait de détruire un poste frontalier. En 2007, lorsque le groupe terroriste a pris le contrôle de Gaza, il a incendié la zone industrielle près du passage d’Erez en Israël.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...