Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Législatives : LFI retire son investiture à un candidat pour des messages antisémites

Il avait notamment écrit, le 30 avril 2018, qu'il avait « traité un pote juif de youpin devant un prof » et avait effectué plusieurs références à Adolf Hitler

Logo de La France insoumise
Logo de La France insoumise

La France insoumise a annoncé jeudi retirer son investiture à un candidat aux élections législatives dans le Loir-et-Cher pour des tweets antisémites postés par le passé.

« Le Comité électoral de la France insoumise a été informé ce jour (jeudi) de tweets à caractère antisémite publiés il y a six ans par un candidat investi aux élections législatives », Reda Belkadi, dans la première circonscription du Loir-et-Cher, a écrit le mouvement de gauche radicale dans un communiqué.

« Après vérification, il constate que ce candidat a en effet violé la charte d’engagement signée par l’ensemble des candidats investis par la France insoumise à travers laquelle chacun s’engage à ‘rejeter tous les propos, comportements et violences sexistes, racistes, antisémites, LGBTIphobes et toutes les discriminations' », poursuit le document.

« Le comité électoral de la France insoumise retire immédiatement son investiture à M. Belkadi dans la première circonscription du Loir-et-Cher et saisit le Comité de respect des principes pour obtenir son exclusion immédiate de la France insoumise », conclut cette même source.

M. Belkadi était candidat notamment face au député Modem sortant Marc Fesneau.

Il avait notamment écrit, le 30 avril 2018, qu’il avait « traité un pote juif de youpin devant un prof » et avait effectué plusieurs références à Adolf Hitler. Ou encore le 23 avril 2018 : « Oui mais c’est Hitler qui fait le signe Jul, c’est le sang. » Le 3 juin 2018 : « Hitler aussi était pro-Israël. »

Dans de nombreux messages, l’ancien candidat semblait aussi développer une admiration pour l’essayiste antisémite Alain Soral.

Le compte de Reda Belkadi a été désactivé suite à ces révélations.

Les adversaires de La France insoumise reprochent souvent au mouvement d’être ambigu sur la question de la lutte contre l’antisémitisme, notamment depuis les attaques du Hamas du 7 octobre en Israël.

Un candidat investi par LFI en Seine-Saint-Denis, Aly Diouara, a notamment qualifié Raphaël Glucksmann (PS/Place publique) de « candidat sioniste » pendant la campagne pour les élections européennes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.