Rechercher

Les antisémites enhardis par la prise de contrôle de Musk sur Twitter

Les extrémistes estiment que le nouveau propriétaire de Twitter autorisera "beaucoup plus de choses", et notamment un hashtag pour les contenus antisémites

Illustration : Le logo de l'entreprise américaine de réseaux sociaux Twitter affiché sur l'écran d'un smartphone, le 2 mai 2019. (Crédit : Loic Venance/AFP)
Illustration : Le logo de l'entreprise américaine de réseaux sociaux Twitter affiché sur l'écran d'un smartphone, le 2 mai 2019. (Crédit : Loic Venance/AFP)

JTA – Les extrémistes de la toile, enhardis par les propos antisémites de Kanye West et la promesse d’Elon Musk d’assouplir la politique de modération des contenus de Twitter depuis sa prise de contrôle cette semaine, ont lancé une nouvelle campagne contre les Juifs.

« Maintenant qu’Elon a pris les commandes de Twitter, nous allons enfin pouvoir nous faire entendre en mettant nos compétences à profit », a écrit un utilisateur anonyme sur 4chan, forum en ligne connu pour ses contenus haineux.

« Ca va être la folie sur Twitter, ces deux prochains jours, il va falloir frapper un grand coup. »

L’utilisateur de 4chan a invité ses soutiens à utiliser le hashtag #TheNoticing pour publier des contenus antisémites sur Twitter, et notamment des messages reprenant l’idée – d’inspiration nazie – que les Juifs contrôlent le monde à l’aide de machinations secrètes.

L’ampleur des contenus haineux qui se sont déversés sur Twitter ces deux derniers jours a été relevée par l’acteur Seth Rogen, qui est Juif.

Il a évoqué ce point et parlé du hashtag en question à ses 9,4 millions d’abonnés, vendredi dernier.

« Vous voulez voir si l’antisémitisme prospère en ce moment. Il suffit de suivre le hashtag #TheNoticing », a écrit Rogen.

Rogen a rapidement retiré sa publication, peut-être convaincu par d’autres utilisateurs juifs que le fait de parler des publications antisémites leur faisait au final de la publicité.

Elon Musk prend la parole lors de la conférence SATELLITE à Washington, le 9 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)

Compte tenu de l’importance de Twitter, réseau social utilisé par les dirigeants du monde entier, personnalités des médias et célébrités, la prise de contrôle de la société par Musk est suivie de près.

De nombreuses voix du monde juif s’attendent à des changements susceptibles de faciliter la diffusion d’idées racistes et antisémites en ligne.

Le chef de l’Anti-Defamation League a déclaré que la volonté de Musk d’autoriser le retour de Kanye West, le rappeur récemment banni pour ses publications antisémites, était pour le moins inquiétante.

« Nous craignons que l’acquisition de Twitter par M. Musk n’accélère un mouvement déjà constaté par l’ADL à plusieurs reprises, à savoir le départ des réseaux sociaux des communautés marginalisées », a déclaré le PDG Jonathan Greenblatt, dans un communiqué, vendredi.

Musk avait suscité la controverse avant même son acquisition, en promettant de mettre fin à ce qu’il considère comme des pratiques de censure sur la plate-forme.

Dans un message aux investisseurs, jeudi, il a paru tempérer ses propos.

Il a en effet déclaré que la liberté d’expression devait être équilibrée par des règles de nature à assurer que Twitter reste « chaleureux et accueillant pour tous ».

Musk a ajouté que son intention était « d’en faire un espace public numérique commun, où toutes sortes de croyances pourraient être sainement débattues ».

Il a ajouté que Twitter « ne pouvait pas se permettre de devenir un enfer, un endroit où tout pourrait se dire sans conséquences ! »

Toutefois, des utilisateurs de Twitter, notamment Juifs, ont annoncé leur intention de quitter la plate-forme ou, à tout le moins, s’attendre à ce qu’elle devienne moins accueillante et moins agréable à vivre pour eux.

« Beurk. Cet endroit va devenir un vrai foyer de haine, en particulier d’antisémitisme », a écrit un utilisateur avec un lien vers un article de presse relatant la prise de contrôle de la plateforme par Elon Musk.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...