Les archives de Nuremberg accessibles au Mémorial de la Shoah
Rechercher

Les archives de Nuremberg accessibles au Mémorial de la Shoah

La remise officielle de ces archives numérisées s’est déroulée le 10 octobre au Mémorial de la Shoah, en présence notamment de Nicole Belloubet, Garde des Sceaux

Eric de Rothschild, Antonio Augusto Cancado Trindade, Nicole Belloubet, Bruno Cathala et Serge Klarsfeld, lors de la remise officielle des archives numérisées du Tribunal de Nuremberg, le 10 octobre au Mémorial de la Shoah, à Paris. (Crédit : Mémorial de la Shoah / Michel Isaac)
Eric de Rothschild, Antonio Augusto Cancado Trindade, Nicole Belloubet, Bruno Cathala et Serge Klarsfeld, lors de la remise officielle des archives numérisées du Tribunal de Nuremberg, le 10 octobre au Mémorial de la Shoah, à Paris. (Crédit : Mémorial de la Shoah / Michel Isaac)

Les archives du Tribunal de Nuremberg, tenus en 1945 et 1946, sont arrivées à Paris le mois dernier, a rapporté le site du Mémorial de la Shoah de Paris.

La remise officielle de ces archives numérisées s’est déroulée le 10 octobre en ce même lieu. Parmi les participants : Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, et le juge Antonio Augusto Cancado Trindade, de la Cour internationale de justice de La Haye.

Ainsi, 775 heures d’enregistrements sonores des audiences (réparties sur 1942 disques de gramophones) et 250 000 documents et photos sont désormais disponibles au Mémorial de la Shoah, ainsi qu’à la Haye et au Mémorial de l’Holocauste des Etats-Unis, à Washington.

Les 37 bobines de films utilisées comme éléments de preuves au cours du procès sont également désormais accessibles.

Ces archives ont été confiées à la Cour internationale de justice en 1950.

Le procès de Nuremberg, durant lequel 24 des principaux officiels nazis ont été jugés pour le génocide des Juifs et d’autres crimes de guerre, a formé la base des poursuites actuelles contre les crimes de guerre.

Une année de plaidoiries, de témoignages, de tensions entre avocats de la défense et accusés que les doigts des sténographes présents ont religieusement retranscrits.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...