Rechercher

Les archives de Yad Vashem accessibles via JewishGen

Le musée s'associe à la plus grande ressource généalogique juive en ligne de son genre pour créer un nouvel outil de recherche sur la Shoah

Illustration : La salle des noms du musée de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem (Autorisation : Mendy Hechtman / Flash90)
Illustration : La salle des noms du musée de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem (Autorisation : Mendy Hechtman / Flash90)

New York Jewish Week via JTA – Les documents du mémorial de Yad Vashem sont désormais accessibles au public par le biais de JewishGen, la plus grande ressource généalogique juive en ligne de son genre.

L’accord annoncé mardi par Yad Vashem et le Museum of Jewish Heritage/A Living Memorial to the Holocaust de New York, une filiale de JewishGen, permet d’accéder facilement à des millions de noms commémorés dans la base de données de Yad Vashem.

Les « pages de témoignage« , documents recueillis par Yad Vashem depuis les années 1950, comprennent les noms, les détails biographiques et, lorsque cela est possible, les photographies de quelque 2 700 000 hommes, femmes et enfants tués pendant la Shoah.

La base de données des noms de Yad Vashem commémore au total plus de 4 800 000 victimes juives. Les chercheurs pourront désormais retrouver ces documents en effectuant une recherche directe dans JewishGen.

La place du ghetto de Varsovie au musée de commémoration de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem, à Yom HaShoah, le 21 avril 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Les pages de témoignage de Yad Vashem contiennent peut-être les seules informations sur une personne assassinée pendant la Shoah, mais les personnes effectuant les recherches ne pensent peut-être pas à chercher sur leur site Web », a déclaré Avraham Groll, directeur exécutif de JewishGen, au New York Jewish Week. En vertu du nouvel accord, les résultats de la recherche de Yad Vashem apparaîtront automatiquement dans JewishGen.

En 2020, JewishGen a annoncé un partenariat similaire avec la USC Shoah Foundation, intégrant les données de près de 50 000 témoignages de survivants juifs de la Shoah.

« En mettant à disposition ces précieux documents via JewishGen, la communauté juive dans son ensemble peut plus facilement rechercher les noms des membres de sa famille et de ses amis qui ont été assassinés pendant l’Holocauste », a déclaré Jack Kliger, président et directeur général du Musée du patrimoine juif.

Si ces documents peuvent aider les personnes à identifier des parents disparus ou à reconstituer un arbre généalogique tronqué, Yad Vashem espère également que les chercheurs l’aideront à combler les lacunes de ses propres archives.

« Plus d’un million de victimes de la Shoah n’ont pas encore été commémorées à Yad Vashem », a déclaré Alexander Avram, directeur de la Salle des noms à Yad Vashem, dans un communiqué. « En élargissant l’exposition de notre entreprise par le biais de JewishGen, la communauté généalogique sera en mesure de jouer un rôle important en nous aidant à ajouter un grand nombre de pages de témoignage dans les années à venir. »

Les dossiers sont accessibles via la base de données JewishGen Holocaust.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...