Les ballons incendiaires lancés vers Israël sont en hausse
Rechercher

Les ballons incendiaires lancés vers Israël sont en hausse

Les résidents de la région de Shaar HaNeguev ont fait part de leurs craintes alors que le nombre de ballons incendiaires lancés depuis Gaza augmente

Capture d'écran de la Treizième chaîne montrant des ballons rattachés à ce qui semble être une ogive, le 9 mars 2019 (Crédit : Capture d'écran Treizième chaîne)
Capture d'écran de la Treizième chaîne montrant des ballons rattachés à ce qui semble être une ogive, le 9 mars 2019 (Crédit : Capture d'écran Treizième chaîne)

Deux ballons lestés d’explosifs, qui seraient lancés depuis la bande de Gaza, ont atterri dans la région de Shaar HaNeguev dimanche matin. L’un des dispositifs a incendié un champ agricole et le second une serre, selon le conseil régional local.

Des démineurs de la police ont été dépêchés sur les lieux et ont neutralisé les dispositifs sans faire de victimes.

Les résidents de la région ont fait part de leurs craintes après que le nombre de ballons incendiaires lancés depuis Gaza a augmenté.

« C’est tendu, les gens craignent de se déplacer pendant la nuit », a confié Adele Raemer, résidente du kibboutz Nirim au Times of Israël. « Certaines personnes s’abstiennent de sortir, mais la majeure partie des gens gardent leur routine, mais restent en état d’alerte. »

« A titre personnel », a-t-elle poursuivi, « je suis bien consciente qu’il pourrait y avoir une autre escalade ce soir ou demain, en réaction à ‘l’accord du siècle’ et nous avons lu des annonces du Hamas [selon lesquelles] ils reprendront des marches et des perturbations nocturnes et continueront à lancer des ballons chargés d’explosifs. »

Elle faisait référence au très attendu plan de paix du président américain Donald Trump sur le conflit israélo-palestinien, qui devrait être annoncé dans les prochaines heures. Les Palestiniens ont d’ores et déjà rejeté la proposition et Israël se prépare à de nouvelles manifestations après sa diffusion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...