Israël en guerre - Jour 196

Rechercher
Archéologie

Les bâtiments et les routes d’une « immense » base militaire romaine découverts près de Meggido

Le site est le seul camp permanent romain exploré en Israël ; la VIe légion romaine, qui y était basée, a combattu les légions juives lors de la révolte de Bar Kochba

  • Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
    Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
  • Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
    Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
  • Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
    Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
  • Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
    Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
  • Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
    Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
  • Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)
    Le site d'excavation d'une base permanente de la Légion romaine, au pied de Tel Meggido, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/IAA)

L’Autorité israélienne des Antiquités (IAA) a annoncé mercredi que la base militaire permanente utilisée par les légionnaires romains il y a près de 2 000 ans est plus étendue que ce que l’on pensait jusqu’à présent. Elle s’étend sur les deux côtés de la Route 66, au pied de Tel Meggido, dans le nord d’Israël. Il s’agit du seul camp de base permanent de légionnaires romains découvert en Israël.

Le site, vieux de 1 800 ans et qui a fait l’objet de plusieurs saisons de fouilles, est désormais connu pour être « un camp immense et complet ». « Ce n’est pas quelque chose que l’on trouve tous les jours, c’est très rare et important », a expliqué le Dr. Yotam Tepper, archéologue en chef, au Times of Israel.

La dernière saison de fouilles exploratoires, entreprise dans le cadre des travaux d’élargissement de la Route 66, a permis de découvrir « d’importants et impressionnants vestiges architecturaux de la Via Pretoria (la route principale du camp) (…) ainsi qu’un podium de forme semi-circulaire et des zones pavées de pierres qui faisaient partie d’un grand bâtiment public monumental », a déclaré l’IAA dans un communiqué de presse.

La base militaire permanente a hébergé plus de 5 000 soldats de la Legio VI Ferrata romaine, connue sous le nom de « sixième légion de fer », pendant plus de 180 ans, de 117-120 à environ 300 de notre ère, selon l’IAA. La VIe Légion a eu une histoire riche de plusieurs siècles dans les annales romaines et a combattu les légions juives pendant la guerre juive (66-73 de notre ère) et la révolte de Bar Kochba (135-136 de notre ère).

Une étude de la zone du camp à l’aide d’un radar à pénétration de sol (RPS) a montré que la majeure partie de la base romaine et tous ses composants se trouvent sous les champs de blé du kibboutz Megiddo. Les bâtiments antiques récemment mis au jour n’ont pas été entièrement préservés, « car la plupart des pierres de construction ont été enlevées au fil des ans pour être réutilisées dans des projets de construction réalisés au cours des périodes byzantine et islamique précoce », a indiqué l’IAA.

Les fouilles ont permis de découvrir « des pièces de monnaie, des composantes d’armes, des tessons de poterie et des fragments de verre », ainsi que « des quantités extrêmement importantes » de tuiles. « Les tuiles, dont certaines sont estampillées de la VIe légion, étaient utilisées à diverses fins, pour couvrir les toits des bâtiments, paver les sols et revêtir les murs. La technologie et le savoir-faire, les techniques de construction et les armes que la légion a apportées avec elle de son pays d’origine sont uniques à l’armée romaine, reflétant des empreintes militaires impériales romaines spécifiques », a expliqué Tepper dans le communiqué de presse de l’IAA.

Une tuile trouvée dans une ancienne base de la Légion romaine, au pied de Tel Megiddo, sur une photo non datée. (Crédit : Emil Aladjem/Autorité israélienne des Antiquités)

« Si des camps militaires romains sont connus en Israël, il s’agit de camps de siège temporaires ou de petits camps appartenant à des divisions auxiliaires. Aucun n’est comparable au complexe complet de la base légionnaire, tel qu’il a été découvert lors des fouilles archéologiques à Legio, non loin du carrefour de Megiddo. Les sources historiques et certaines informations partielles indiquent l’existence d’une base légionnaire romaine permanente de la Xe légion Fratensis à Jérusalem, mais le camp reste à découvrir », a-t-il ajouté.

Les récentes découvertes ont été en partie supervisées par Netivei Israel, l’entreprise publique responsable des projets d’infrastructure de transport nationaux, qui réalise les travaux d’agrandissement de la Route 66 dans la région.

Les archéologues doivent maintenant préparer un rapport sur les dernières découvertes, puis « nous verrons pour la phase suivante », a ajouté Tepper. Les plans actuels d’élargissement de la Route 66, avant les récentes découvertes, « passeront sur le site des légionnaires », a-t-il précisé, de sorte qu’une discussion va maintenant s’engager entre les organismes concernés sur la meilleure façon de poursuivre les travaux routiers tout en préservant les découvertes archéologiques.

L’une des possibilités à l’étude est l’extension du parc national de Meggido, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, afin d’y inclure des sections de la base des légionnaires romains, a-t-il fait remarquer.

« La proximité de la base des légionnaires romains avec le parc national de Megiddo, reconnu comme site du Patrimoine mondial, et aussi avec l’une des plus anciennes salles de prière chrétiennes connues dans le monde, découverte par l’IAA dans l’enceinte de la prison de Megiddo, offrent la possibilité d’améliorer l’expérience touristique à cet endroit central, à la porte de la Galilée », a déclaré le directeur de l’IAA, Eli Escusido, ajoutant que les autorités allaient « évaluer la conservation du site et l’avenir du projet de Route 66 ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.