Les colis alimentaires de l’armée jugés pas suffisamment casher à Modiin Illit
Rechercher

Les colis alimentaires de l’armée jugés pas suffisamment casher à Modiin Illit

Selon un reportage télévisé, la distribution des colis a été interrompue dans cette implantation haredim ; la localité dit avoir livré tous les paquets dont elle disposait

Des soldats israéliens donnent de la nourriture aux habitants de Bnei Brak, dans le centre d'Israël. La ville a été largement coupée du reste du pays à cause de l'épidémie de coronavirus, le 5 avril 2020. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats israéliens donnent de la nourriture aux habitants de Bnei Brak, dans le centre d'Israël. La ville a été largement coupée du reste du pays à cause de l'épidémie de coronavirus, le 5 avril 2020. (Crédit : Armée israélienne)

Une implantation ultra-orthodoxe a cessé la distribution des colis alimentaires fournis par les militaires, inquiète que les produits ne soient pas suffisamment casher, a fait savoir la télévision israélienne mardi.

L’armée israélienne était venue en renfort pour apporter de la nourriture aux habitants des zones durement frappées par le coronavirus, notamment à ceux de Bnei Brak, en banlieue de Tel Aviv.

L’armée israélienne avait envoyé 1 200 colis alimentaires à Modiin Illit, pour Pessah, qui devaient être distribués aux personnes âgées, aux personnes en situation de handicap et aux malades atteints par le coronavirus et à leurs familles, a déclaré la Treizième chaîne.

Après le début de la distribution des colis, il a été décidé que les produits fournis n’étaient pas suffisamment casher. Ils ont tous été stockés dans un centre communautaire, a ajouté le reportage.

« Ce n’est pas du hametz. Personne n’a dit que c’était du hametz« , aurait dit une source au sein du rabbinat de la municipalité, se référant à l’alimentation au levain que de nombreux Juifs ne consomment pas pendant Pessah.

Vue de l’implantation de Modiin Illit, en février 2019. (Crédit : Flash90)

La source aurait déclaré que, parce que certaines personnes étaient particulièrement strictes dans leurs pratiques religieuses et qu’elles ne mangeaient que des produits dotés de certifications casher particulières à Pessah, il avait été décidé de ne pas distribuer les colis.

« Tout ira bien, même s’ils ne mangent ça que la semaine prochaine. Pas de problème », a déclaré la source.

Dans sa réponse officielle, la municipalité a fait savoir qu’elle n’avait reçu que 500 des 1 200 repas et que ces derniers avaient été immédiatement livrés.

« Ce n’est que maintenant que nous recevons le reste des colis qui avaient été promis », a noté la municipalité.

Modiin Illit, une implantation de Cisjordanie forte d’une population de 74 000 personnes, compte 239 cas confirmés de coronavirus et un taux d’infection de 323,81 cas pour 100 000 personnes – le dixième taux le plus élevé en Israël, selon des chiffres révélés mardi matin.

C’est l’une des communautés ultra-orthodoxes ayant connu une forte épidémie de virus, avec, entre autres, Bnei Brak, Elad, Beitar Illit et les quartiers haredim de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...