Les complices du meurtrier du jeune Abu Khdeir disent avoir été forcés à agir
Rechercher

Les complices du meurtrier du jeune Abu Khdeir disent avoir été forcés à agir

Yosef Haim Ben-David, accusé d'avoir orchestré l'attaque sur l'adolescent arabe Abu Khdeir, refuse de témoigner

Yosef Haim Ben-David, l'un des juifs suspectés du meurtre de Muhammed Abu Khdeir, sous escorte policière au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2015  (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Yosef Haim Ben-David, l'un des juifs suspectés du meurtre de Muhammed Abu Khdeir, sous escorte policière au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2015 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Deux des trois suspects jugés dans le meurtre brutal, l’été dernier, de l’adolescent palestinien Muhammed Abu Khdeir ont commencé à témoigner mercredi matin au tribunal de district de Jérusalem, presque un an après avoir été inculpés.

Le principal accusé, Yosef Haim Ben-David, a refusé de témoigner, invoquant son droit de garder le silence. Son avocat a toujours insisté sur le fait que son client est déséquilibré et inapte à être jugé.

L’un des deux complices présumés de Ben-David (dont les identités n’ont pas été révélées parce qu’ils sont mineurs) a été le premier à s’exprimer. Il a attribué son rôle dans le meurtre à sa dépendance affective vis-à-vis de Ben-David qui, dit-il, a agi comme un père pour lui après que son propre père l’a frappé et renié l’année précédente.

Il a décrit comment, après le meurtre des trois adolescents israéliens par des terroristes du Hamas en Cisjordanie en juin dernier, Ben-David lui avait dit qu’ils devaient agir.

La maison de l'adolescent Mohammed Abu Khdeir (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)
La maison de l’adolescent Mohammed Abu Khdeir (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)

« Quand [Ben-David] est venu me chercher à mon domicile, il m’a dit que nous devions faire quelque chose – une attaque « Prix à payer », venger l’honneur de Dieu. Il était difficile pour moi de lui dire non », a déclaré le mineur.

« Une guerre se déroulait dans mon cœur. Je craignais de faire quelque chose, mais d’autre part je ne pouvais pas non plus lui dire non. »

L’enlèvement et l’assassinat d’Abu Khdeir, âgé de 16 ans, originaire du quartier de Shuafat à Jérusalem-Est, ont eu lieu le lendemain de l’enterrement des trois adolescents israéliens, Naftali Fraenkel, Gilad Shaer et Eyal Yifrah.

Les trois accusés auraient forcé Abu Khdeir à monter dans une voiture et conduit vers une forêt, où ils l’auraient brûlé à mort.

Les amis d’Abu Khdeir étaient à l’extérieur du tribunal et tenaient des photos de lui pendant l’audience de mercredi.

L’assassinat d’Abu Khdeir, qui a déclenché de violentes manifestations dans les quartiers arabes de Jérusalem et d’autres parties d’Israël, a été largement condamné en Israël, y compris par les familles des trois adolescents juifs tués, qui ont présenté leurs condoléances à la famille d’Abu Khdeir.

Lorsque le mineur a fini de témoigner, le père de la victime, Hussein Abu Khdeir, a crié depuis son siège dans la salle d’audience : « Vous êtes un menteur ! ».

Plus tard, à l’extérieur du bâtiment, Abu Khdeir a affirmé que le témoignage du complice n’était rien d’autre que du « théâtre ».

Hussein Abu Khdeir, le père de l'adolescent palestinien tué Muhammed Abu Khdeir (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Hussein Abu Khdeir, le père de l’adolescent palestinien tué, Muhammed Abu Khdeir (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

« Tout n’est que mensonge. Il n’y a pas un seul mot de vrai dans tout cela », s’est-il insurgé. « Cela nous détruit. La mère [de Muhammed] pleure. Ils ont brûlé le garçon, et ils nous ont brûlés nous. »

A propos de l’affirmation de Ben-David, qui plaide la folie, il dénonce : « dans l’Etat d’Israël, quiconque tue un Arabe est fou. Il a travaillé et a eu une vie, et maintenant il est fou ? », s’interroge-t-il.

Ben-David a été inculpé pour l’assassinat d’Abu Khdeir à la mi-juillet avec deux complices, qui sont tous deux mineurs.

L’acte d’accusation indiquait que les trois hommes sont allés faire « une chasse à l’homme » au cours de laquelle ils ont « cruellement enlevé et assassiné le mineur Muhammed Abu Khdeir tout simplement parce qu’il était Arabe ».

Ben-David, qui était âgé de 29 ans au moment de l’inculpation, est un résident de l’implantation d’Adam, en Cisjordanie. Il est aussi le propriétaire d’un magasin de lunettes à Jérusalem.

Les deux autres suspects, originaires de Jérusalem et de Beit Shemesh, avaient 16 ans quand ils ont été inculpés. Selon l’acte d’accusation, Ben-David et l’un des mineurs ont des antécédents de maladie mentale et sont actuellement sous traitement.

Deux des accusés ont également été accusés de la tentative d’enlèvement d’un garçon palestinien de sept ans, Moussa Zaloum, à Beit Hanina, la nuit précédant le meurtre ainsi que d’une tentative d’incendie criminelle et de l’incendie d’un magasin palestinien dans le village cisjordanien de Hizme, en juin 2014.

Itamar Sharon contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...