Les dirigeants du monde entier expriment leur « choc » après la tragédie de Meron
Rechercher

Les dirigeants du monde entier expriment leur « choc » après la tragédie de Meron

Les messages de solidarité et de soutien affluent des États-Unis, de France, d'Allemagne, de l'Union européenne, d'Inde et d'ailleurs

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des Juifs ultra-orthodoxes contemplent le site d'une bousculade mortelle lors des festivités de Lag BaOmer au Mont Meron, dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Des Juifs ultra-orthodoxes contemplent le site d'une bousculade mortelle lors des festivités de Lag BaOmer au Mont Meron, dans le nord d'Israël, le 30 avril 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Les responsables du monde entier ont adressé leurs condoléances à l’Etat hébreu vendredi matin, après le mouvement de foule qui a fait 45 morts et plus de 150 blessés au mont Meron, à l’occasion du pèlerinage de Lag B’Omer.

Jake Sullivan, conseiller national à la sécurité intérieure américaine, a réagi à la tragédie dans un tweet :  « Nos cœurs sont avec le peuple d’Israël ce soir, suite à la terrible tragédie au mont Meron. »

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a, lui aussi, personnellement présenté ses condoléances à Israël après la catastrophe survenue sur le mont Meron. « Nous sommes profondément attristés par la tragédie arrivée sur le mont Meron en Israël. Nous pleurons les vies qui ont été perdues et nous transmettons nos condoléances les plus sincères aux familles des victimes. Nous prions pour le rétablissement rapide des blessés », a-t-il écrit sur Twitter.

Le chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, Jonathan Shrier, a déclaré qu’il « priait pour la guérison des blessés et adressait ses plus sincères condoléances à ceux qui ont perdu des proches », suite aux « nouvelles tragiques survenues cette nuit du mont Meron ».

« Que leur mémoire soit une bénédiction », a ajouté Shrier, reprenant une expression juive traditionnelle.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a souhaité sur Twitter « force et courage » au peuple israélien « pour traverser ces temps difficiles ». De leur côté, l’Union européenne et la France ont exprimé séparément leurs « condoléances » aux proches des victimes et à la population, souhaitant « un prompt rétablissement aux personnes blessées ».

Emanuele Giaufret, ambassadeur de l’UE en Israël, a présenté ses « sincères condoléances » aux familles des victimes.

Des lunettes cassées sur le site d’une bousculade mortelle lors des festivités de Lag B’Omer au Mont Meron, dans le nord d’Israël, le 30 avril 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Le grand rabbin de France Haïm Korsia s’est dit « accablé par le terrible drame qui s’est produit la nuit dernière » et a « adressé [ses] condoléances aux proches des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux dizaines de blessés ».

En France, plusieurs responsables communautaires et politiques – dont Christian Estrosi et Meyer Habib – ont également eu une pensée pour les victimes.

« Un jour de fête qui se transforme en jour de deuil. C’est avec une douleur intense, une peine profonde, et un cœur brisé, que nous avons appris, à notre réveil, la terrible catastrophe qui a touché Israël et le peuple juif », a écrit Joël Mergui, président du Consistoire.

L’Allemagne s’est dit « profondément choquée » par la bousculade géante tragique.

« Cette catastrophe, qui a coûté la vie à de nombreuses personnes, nous laisse abasourdis », a déclaré dans un communiqué le président de la République fédérale Frank-Walter Steinmeier.

« C’est une tragédie qui nous choque profondément », a ajouté M. Steinmeier.

« Au nom de la chancelière (Angela Merkel) et de l’ensemble du gouvernement, je tiens à exprimer notre profonde sympathie au peuple israélien », a de son côté déclaré Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement allemand, lors d’un point-presse.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a adressé ses condoléances aux familles des victimes, tout en déplorant cette tragédie « dévastatrice ».

Susanne Wasum-Rainer, ambassadrice d’Allemagne en Israël, a déclaré qu’elle avait « le cœur brisé par les informations faisant état de nombreuses victimes et de souffrances ».

Des agents de sécurité israéliens et des sauveteurs sur le lieu de pèlerinage lors des célébrations de Lag B’Omer au mont Meron, où une bousculade mortelle a eu lieu, le 30 avril 2021. (Crédit : David Cohen)

« Scènes terribles à la fête de Lag B’Omer en Israël », a tweeté le Premier ministre britannique, Boris Johnson.

Le ministère autrichien des Affaires étrangères a déclaré sur Twitter que la nation était « choquée et profondément attristée par les événements tragiques survenus au Mont Meron ».

« Nous sommes de tout cœur avec le peuple d’#Israël et les familles et proches des victimes. Nous souhaitons un prompt rétablissement à tous les blessés », peut-on lire dans le tweet.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a tweeté que son pays « se tient aux côtés d’Israël en cette heure sombre ».

Le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, a tweeté qu’il était « profondément attristé par cette tragédie ».

Le prince héritier de Bahreïn a fait part de ses condoléances à l’État juif.

« Son altesse royale, le prince Salman bin Hamad Al Khalifa, prince héritier et Premier ministre, a fait part aujourd’hui de ses condoléances au Premier ministre de l’État d’Israël, Benjamin Netanyahu, suite à la bousculade meurtrière qui a meurtri la fête de Lag B’Omer sur le mont Meron », selon un communiqué.

Il a « exprimé ses condoléances au gouvernement d’Israël et aux familles des victimes, et il a souhaité aux blessés un rétablissement rapide ».

Le président Reuven Rivlin a échangé avec le roi Abdallah II de Jordanie, qui a lui présenté ses condoléances. Il a aussi reçu une lettre de la part du dirigeant palestinien Mahmoud Abbas, qui a adressé ses prières aux victimes. Le bureau présidentiel a également rapporté avoir reçu des messages en provenance du Roi Felipe VI d’Espagne ; des présidents de l’Autriche, de la Finlande, de la Géorgie, de la Grèce, de l’Italie, du Kazakhstan, de la Pologne et de la Serbie ; des Premiers ministres d’Australie et de Suède ; et des archevêques de Cantorbéry et du Vatican.

La Conférence des présidents des principales organisations juives américaines s’est dite « horrifiée » par les événements et a présenté ses condoléances aux familles des morts tout en priant pour le rétablissement des blessés.

Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins européens et grand rabbin de Moscou, a lui déclaré : « Nous sommes en état de choc et en deuil après la catastrophe de Meron à l’occasion des célébrations de Lag B’Omer. Toutes nos prières vont vers les blessés et les familles des victimes. »

Marie van der Zyl, présidente du Board of Deputies of British Jews, a écrit dans un communiqué : « Nous sommes dévastés d’apprendre que la commémoration de la fête de Lag B’Omer a pris une tournure aussi tragique et a coûté des vies. La journée de Lag B’Omer marque traditionnellement la fin d’une terrible épidémie qui a frappé les étudiants du temps des Romains. C’est une ironie amère que ce jour soit désormais en partie connu comme un jour de deuil pour les familles touchées. Nos pensées et nos prières sont avec les blessés et les familles des victimes. »

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...