Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Les États-Unis annoncent avoir abattu un drone turc en Syrie

Le Pentagone a estimé que le drone représentait une menace potentielle contre des forces américaines sur place

Illustration : Une image dont l'Iran a dit qu'elle a été prise par l'un de ses drones après que les Etats-Unis on affirmé l'avoir abattu dans le Detroit d'Ormuz, le 19 juillet 2019. (Crédit : Capture d'écran)
Illustration : Une image dont l'Iran a dit qu'elle a été prise par l'un de ses drones après que les Etats-Unis on affirmé l'avoir abattu dans le Detroit d'Ormuz, le 19 juillet 2019. (Crédit : Capture d'écran)

Les États-Unis ont annoncé jeudi avoir abattu un drone turc en Syrie, estimant qu’il représentait une menace potentielle contre des forces américaines sur place, au risque d’envenimer les relations entre les deux pays alliés dans l’Otan.

Cet incident est survenu au moment où la Turquie mène des frappes contres des cibles kurdes en Syrie à la suite d’un attentat suicide à Ankara revendiqué par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, kurde turc), qualifié de groupe « terroriste » par la Turquie et ses alliés occidentaux.

Les forces américaines ont vu des drones mener des frappes dans le nord-est de la Syrie jeudi matin, dont certaines près de Hassaké, à environ un kilomètre de troupes américaines, a déclaré à la presse le porte-parole du Pentagone, le général Pat Ryder.

Quelques heures plus tard, un drone turc est retourné dans cette zone, volant en direction des forces américaines.

« Les commandants américains ont estimé que ce drone, qui était (…) à moins de 500 mètres de forces américaines, représentait une menace potentielle et des chasseurs américains F-16 l’ont alors abattu en état de légitime défense », a-t-il déclaré.

Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin s’est entretenu par téléphone avec son homologue turc Yasar Güler jeudi soir, et appelé à la « désescalade dans le nord de la Syrie », selon un communiqué du Pentagone.

Il a notamment insisté sur « l’importance de respecter strictement les protocoles en vigueur et la communication à travers les canaux usuels d’armée à armée », ajoute le texte.

Selon un communiqué du ministère turc de la Défense, qui ne fait pas référence à l’incident, les deux responsables ont évoqué « les derniers développements en Syrie » et « leur coordination étroite dans la région », le ministre turc affirmant que « la Turquie était prête à une lutte conjointe avec les États-Unis contre Daech », acronyme arabe du groupe État islamique (EI).

Les États-Unis déploient environ 900 militaires en Syrie dans le cadre des efforts de la communauté internationale pour combattre l’EI et mènent fréquemment des attaques ciblant les jihadistes.

La Turquie a frappé de nouveau jeudi soir des positions et objectifs kurdes, dont « des dépôts d’armes et de munitions des PKK/YPG » dans le nord de la Syrie, ont rapporté des médias turcs.

Les YPG, ou Unités de protection du peuple, sont considérées par la Turquie comme une extension du PKK. Elles se sont battues au côté des États-Unis et de la coalition occidentale contre les jihadistes du groupe EI.

Par le passé, la Turquie a abattu des avions syriens et russes, tandis que les États-Unis ont récemment accusé les forces russes de « harceler » leurs avions au-dessus de la Syrie.

En juillet, Washington avait déclaré qu’un avion de combat russe avait largué des fusées éclairantes au-dessus d’un drone américain participant à une mission anti-EI, endommageant l’hélice.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.