Rechercher

Les États-Unis condamnent « avec véhémence » l’attaque terroriste « odieuse » d’Elad

Les USA, l'ONU et l'UE ont affirmé leur soutien à Israël à la suite de l'attentat meurtrier perpétré à Elad le jour de Yom HaAtsmaout, qui a fait 3 morts et 7 blessés

Le secrétaire d'État américain Anthony Blinken prend la parole lors d'une audition de la commission des affaires étrangères du Sénat au Capitole américain, le 26 avril 2022, à Washington. (Crédit: Bonnie Cash-Pool/Getty Images/AFP)
Le secrétaire d'État américain Anthony Blinken prend la parole lors d'une audition de la commission des affaires étrangères du Sénat au Capitole américain, le 26 avril 2022, à Washington. (Crédit: Bonnie Cash-Pool/Getty Images/AFP)

Les États-Unis ont condamné vendredi « avec véhémence » l’attaque terroriste « odieuse » dans la ville israélienne d’Elad qui a tué trois personnes et en a blessé sept autres.

Le secrétaire d’État Antony Blinken a déclaré que les responsables américains « condamnaient avec véhémence » l’attentat d’Elad.

« Il s’agit d’un attentat horrible visant des hommes et des femmes innocents, particulièrement odieux au moment où Israël célèbre sa fête de l’indépendance », a déclaré Blinken dans un communiqué. « Nous restons en contact étroit avec nos amis et partenaires israéliens et nous nous tenons fermement à leurs côtés face à cette attaque. »

Sa condamnation est intervenue après que l’ambassadeur américain Thomas Nides ait qualifié l’attaque terroriste d’Elad de « fin déchirante » aux célébrations de la fête de l’indépendance d’Israël.

« Je partage la douleur des familles des personnes assassinées dans cette attaque terroriste et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Cela doit cesser ! », a écrit Nides sur Twitter.

Tor Wennesland, coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, a également condamné les meurtres et a fustigé les groupes terroristes palestiniens pour avoir applaudi l’attaque.

« Je suis consterné par l’attaque terroriste de ce soir dans le centre d’Israël, au cours de laquelle trois Israéliens ont été tués et plusieurs autres blessés. Mes pensées et mes prières vont aux familles des victimes et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a déclaré Wennesland.

« Il est déplorable que le Hamas et d’autres continuent à glorifier et à encourager de telles attaques, qui sapent la possibilité d’un avenir pacifique pour les Palestiniens et les Israéliens. Tous doivent condamner la violence et s’opposer à la terreur », a-t-il ajouté.

Le personnel de sécurité et de secours israélien sur les lieux d’une attaque terroriste à Elad, le 5 mai 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

La condamnation est également venue du Royaume-Uni, la ministre des Affaires étrangères Liz Truss se disant « consternée par une nouvelle attaque terroriste en Israël, visant des personnes innocentes alors qu’elles célébraient leur fête de l’indépendance. Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles. Le Royaume-Uni se tient aux côtés du peuple israélien contre le terrorisme ».

L’Union européenne a également condamné l’attaque en disant qu’elle « se tient aux côtés d’Israël en ces moments difficiles ».

La France s’est également jointe aux condamnations, déclarant que « en ce jour anniversaire de l’indépendance d’Israël, le pays est à nouveau frappé par une attaque terroriste islamiste, à Elad. Nous condamnons fermement cet attentat et présentons nos condoléances aux proches des victimes, ainsi que nos vœux de rétablissement aux blessés ».

L’attaque a eu lieu à la fin de la fête de l’indépendance d’Israël et fait suite à une vague d’attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie ces dernières semaines, ainsi qu’aux menaces répétées de groupes terroristes palestiniens sur le Mont du Temple à Jérusalem.

Selon des témoins oculaires, deux terroristes ont attaqué plusieurs personnes à la hache et au couteau dans un parc central et sur une route voisine de la ville majoritairement ultra-orthodoxe. Au moins trois personnes ont été tuées, et au moins sept personnes ont été blessées dans l’attaque, dont une se trouve dans un état critique.

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d’une attaque terroriste, à Elad, le 5 mai 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Il s’agit de la sixième attaque anti-israélienne depuis le 22 mars dernier. Ces attaques, dont certaines ont été perpétrées par des Arabes israéliens et d’autres par des Palestiniens, ont fait 19 morts au total en incluant ceux de jeudi soir à Elad.

L’armée a intensifié ses activités en Cisjordanie afin de tenter de réprimer la spirale de la violence. Les raids qui ont suivi ont déclenché des affrontements qui ont fait au moins 26 morts parmi les Palestiniens, dont beaucoup avaient pris part aux affrontements, tandis que d’autres semblaient être des civils non impliqués.

Dans un geste inhabituel, la branche militaire du Hamas a revendiqué une fusillade dans l’implantation d’Ariel, en Cisjordanie, qui a fait un mort parmi les agents de sécurité israéliens.

Cette attaque « héroïque » « ne sera pas la dernière, avec l’aide de Dieu », ont déclaré les Brigades Izz al-Din al-Qassam.

Les Palestiniens et les forces israéliennes se sont affrontés à plusieurs reprises sur le Mont du Temple au cours des dernières semaines. La violence a fait écho aux scènes de l’année dernière, lorsque les émeutes sur le site ont contribué à déclencher une guerre entre Israël et les groupes terroristes basés à Gaza et dirigés par le Hamas.

Depuis la guerre de mai 2021, le Hamas, qui cherche à détruire Israël, a menacé de tirer des roquettes sur Israël si celui-ci violait les « lignes rouges » de l’organisation à Jérusalem. Le groupe terroriste a salué sa « force de dissuasion » contre Israël dans la capitale contestée comme une réalisation clé de la guerre, qui a entraîné une destruction généralisée à Gaza.

Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, a déclaré samedi que le groupe terroriste « n’hésitera pas à prendre des mesures » si Israël « commet des violations » dans la mosquée Al-Aqsa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...