Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Les Etats-Unis désignent à nouveau les Houthis comme entité terroriste

Les Houthis font partie de ce qu'ils qualifient "d'axe de la résistance" contre Israël, qui compte des groupes soutenus par l'Iran, comme le Hamas ou le Hezbollah

Des combattants Houthis soutenus par l'Iran organisant un rassemblement contre les frappes américaines et britanniques sur les sites armés gérés par les Houthis près de Sanaa, au Yémen, le 14 janvier 2024. (Crédit : AP Photo)
Des combattants Houthis soutenus par l'Iran organisant un rassemblement contre les frappes américaines et britanniques sur les sites armés gérés par les Houthis près de Sanaa, au Yémen, le 14 janvier 2024. (Crédit : AP Photo)

Les Etats-Unis ont à nouveau désigné les rebelles yéménites Houthis comme étant une entité « terroriste » après les attaques contre des navires marchands en mer Rouge, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L’annonce intervient alors que l’armée américaine a mené mardi des frappes au Yémen visant quatre missiles des rebelles Houthis qui représentaient une « menace imminente » pour les navires marchands et militaires, selon un responsable américain.

Il s’agit de la troisième opération menée en moins d’une semaine par les Etats-Unis contre les Houthis, qui prennent pour cible des navires au large du pays le plus pauvre de la péninsule arabique, en solidarité, selon eux, avec les Palestiniens de Gaza, territoire pilonné et assiégé par Israël.

Les rebelles ont encore visé mardi un navire marchand, selon le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom).

La semaine dernière, des frappes américano-britanniques ont ciblé près de 30 sites au Yémen. Les forces américaines ont également attaqué des radars et des infrastructures de drones et de missiles, faisant craindre une escalade dans le conflit.

Le mois dernier, les Etats-Unis ont mis en place une force navale multinationale pour protéger les navires de la mer Rouge, une voie de transit essentielle qui représente jusqu’à 12 % du commerce mondial.

Cette photo publiée par le Centre des médias houthis montre un hélicoptère des forces houthies en train de s’approcher du cargo Galaxy Leader, le 19 novembre 2023. Les Houthis du Yémen ont arraisonné le navire en mer Rouge, au large des côtes du Yémen, après avoir menacé de saisir tous les navires appartenant à des entreprises israéliennes. (Centre des médias houthis via AP)

« Nous ne cherchons pas un conflit régional, loin de là », avait déclaré mardi le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, au Forum économique mondial à Davos. « Nous cherchons à arrêter la propagation du conflit et créer les conditions de désescalade. »

L’Iran, qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël, se considère avec le pouvoir en Syrie, le Hezbollah libanais, le mouvement palestinien Hamas, des groupes irakiens et les rebelles yéménites Houthis comme faisant partie de « l’axe de la résistance » face à Israël au Moyen-Orient.

Les Etats-Unis avaient retiré les Houthis en février 2021 de leur liste d’organisations terroristes. Ils avaient jugé à l’époque que cette désignation compliquait la réponse à une très grave crise humanitaire au Yémen, pays en guerre dont le groupe rebelle contrôle une bonne partie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.