Rechercher

Les États-Unis font pression sur Israël au sujet du passage d’Allenby

Les États-Unis avaient annoncé en juillet l’ouverture sans interruption du Pont Allenby, mais les délais ne seront probablement pas respectés

Des passagers arrivant du côté jordanien du pont Allenby, qui relie la Cisjordanie et la Jordanie, le 19 juillet 2022. (Crédit : Khalil Mazraawi/AFP)
Des passagers arrivant du côté jordanien du pont Allenby, qui relie la Cisjordanie et la Jordanie, le 19 juillet 2022. (Crédit : Khalil Mazraawi/AFP)

L’administration Biden exerce des pressions sur Israël pour que l’État juif tienne sa promesse d’ouvrir le poste frontière du pont Allenby, entre la Cisjordanie et la Jordanie, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les responsables israéliens reconnaissant que Jérusalem ne respectera pas la date limite du 30 septembre prévue à cet effet, a rapporté lundi le site d’information Walla.

Selon Walla, le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan a évoqué la question avec le ministre de la Défense Benny Gantz lors de leur rencontre à Washington la semaine dernière, après que l’ambassadeur américain en Israël Tom Nides a fait pression sur la ministre des Transports Merav Michaeli.

Le site d’information a précisé que ces pressions et la frustration des États-Unis avaient conduit à un échange de reproches entre les ministères des Transports et de la Défense, chacun affirmant ne pas être responsable de l’échéance du 30 septembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...