Les Etats-Unis se félicitent du retrait des livres antisémites à la foire d’Abu Dhabi
Rechercher

Les Etats-Unis se félicitent du retrait des livres antisémites à la foire d’Abu Dhabi

Le Département d’Etat était dans la liste des "partenaires culturels"

La couverture de Mein Kampf (Crédit / New York Public Library Digital Collection)
La couverture de Mein Kampf (Crédit / New York Public Library Digital Collection)

Le Département d’Etat américain insiste sur le fait qu’il n’avait pas connaissance de la vente des Protocoles et d’autres livres antisémites.

Une foire du livre à Abu Dhabi a retiré des copies des Protocoles des Sages de Sion parmi d’autres textes antisémites, a-t-on annoncé au Département d’Etat.

« Nous nous félicitons de la décision des organisateurs de la foire du livre de retirer à la fois les textes antisémites et djihadistes présentés, nous sommes par ailleurs satisfaits que ces documents haineux ne représentent qu’un infime pourcentage de la littérature exposé », a déclaré cette semaine Marie Harf, la porte-parole du Département.

Harf déclare qu’elle ne sait pas ce qui a conduit les organisateurs à retirer les textes de la foire qui a eu lieu du 30 avril au 5 mai, mais ses commentaires sont intervenus après l’annonce de la présentation de ces livres à une foire, où les Etats-Unis apparaissent en tant que « partenaire culturel ».

Harf a souhaité dédramatiser la situation.

« Les Etats-Unis sont présents comme l’un des nombreux, je cite, ‘partenaires culturels’ de la foire du livre d’Abu Dhabi », a-t-elle déclaré. Dans ce cas, comme beaucoup d’autres pays, les Etats-Unis ont simplement mis en place à la foire un stand géré par le personnel de l’ambassade américaine. »

Un officiel du Département d’Etat a déclaré que la lutte contre la propagation du faux notoire que sont les Protocoles et d’autres publications antisémites est une priorité du Département.

« Nous sommes préoccupés par la propagation continue des Protocoles qui alimente l’antisémitisme autour du monde », a déclaré au Times of Israel l’officiel qui commentait anonymement afin de pouvoir s’exprimer sans autorisation.

L’officiel a noté que le Projet Aladdin, une organisation basée à Paris encourageant la compréhension mutuelle entre Musulmans et Juifs, détenait également un stand à la foire et vendait des livres sur l’Holocauste dans des traductions arabes, y compris le Journal d’Anne Frank.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...