Les fondations d’une synagogue détruite en 1938 découvertes en Pologne
Rechercher

Les fondations d’une synagogue détruite en 1938 découvertes en Pologne

Les archéologues ont trouvé les ruines de la Nouvelle synagogue qui, autrefois, affichait fièrement ses quatre tours et un dôme de 64 mètres de haut

Conséquences de la Nuit de Cristal à Magdeburg, en Allemagne, en novembre 1938. (Crédit : Archives fédérales allemandes/WikiCommons)
Conséquences de la Nuit de Cristal à Magdeburg, en Allemagne, en novembre 1938. (Crédit : Archives fédérales allemandes/WikiCommons)

VARSOVIE, Pologne — Des archéologues de l’ouest de la Pologne ont trouvé les fondations de la Nouvelle synagogue, dans la ville de Wroclaw, qui avait été détruite en 1938.

A l’époque, la région faisait partie de l’Allemagne et il s’agissait de la deuxième plus grande synagogue de la période d’avant-guerre du pays.

Ces fouilles archéologiques sont conduites avec le soutien financier du président allemand, Frank-Walter Steinmeier.

La synagogue avait été construite en 1865 et arborait quatre tours surplombées d’un dôme de 64 mètres. La synagogue servait alors la communauté juive libérale. Elle avait été détruite durant la Kristallnacht ou nuit de Cristal en novembre 1938. Aujourd’hui, un monument a été érigé sur le site de la synagogue.

Un dessin de la Nouvelle synagogue de Wrocław en 1879. (Crédit : Domaine public, Wikimedia commons)
Un dessin de la Nouvelle synagogue de Wrocław en 1879. (Crédit : Domaine public, Wikimedia commons)

Ces travaux archéologiques ont été initiés par la Fondation Bente Kahan et la communauté juive de Wroclaw. Les 28 000 dollars utilisés lors des fouilles faisaient partie du Prix Ignatz Bubis qui été remis au président allemand. Le prix est donné à ceux dont les activités publiques se caractérisent par les valeurs qui avaient été épousées par le dirigeant allemand Ignatz Bubis (1927-1999). Steinmeier a reçu cette distinction en janvier 2017.

Les archéologues ont découvert les fondations et des fragments du sol de l’ancienne entrée de la synagogue. La fondation Bente Kahan veut que l’endroit soit correctement commémoré avant le 80e anniversaire de la nuit de Cristal, l’année prochaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...