Rechercher

Les forces spéciales de Tsahal récompensées pour une longue opération en Cisjordanie

Seront distingués le bataillon de reconnaissance Golani, Yamam, pour leur « action » contre des terroristes et Duvdevan, l'unité d'infiltration de la police des frontières

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens opèrent en Cisjordanie, 19 septembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats israéliens opèrent en Cisjordanie, 19 septembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Le bataillon de reconnaissance de la brigade Golani et l’unité antiterroriste d’élite Yamam de la police seront récompensés par le chef de l’armée israélienne pour leur action « déterminante » dans une opération, longue de plusieurs mois en Cisjordanie, destinée à dissuader les terroristes palestiniens d’agir.

L’armée israélienne a annoncé dimanche que les deux unités recevraient les plus hautes distinctions militaire lors d’une cérémonie, organisée mardi.

Elles seront récompensées pour avoir pris « une part significative » et « accompli des réalisations significatives » durant l’opération, connue dans l’armée sous le nom de « Briser la spirale infernale ».

L’offensive antiterroriste de Tsahal, principalement axée sur le nord de la Cisjordanie, a été lancée suite à une série d’attentats palestiniens qui ont tué 19 personnes en début d’année.

Un Israélien a été tué dans un attentat à Hébron le mois dernier, une femme, à Holon en septembre, et quatre soldats – parmi lesquels un membre de l’unité Yamam – en Cisjordanie lors d’attentats ou d’interpellations.

Cette offensive a permis de procéder à l’arrestation de 2 000 personnes lors de raids nocturnes quasi quotidiens et a fait plus de 125 morts palestiniens, la plupart d’entre eux lors d’attentats ou d’affrontements avec les forces de l’ordre. Toutefois, certains étaient des civils totalement étrangers aux violences en cours.

L’unité militaire d’élite Duvdevan et l’unité d’infiltration de la police des frontières en Cisjordanie devraient également être distinguées du deuxième niveau de récompense par un général de division, qui dans ce cas sera le chef du commandement central de Tsahal.

Il existe quatre niveaux de distinctions militaires.

Des soldats israéliens interpellent un Palestinien recherché en Cisjordanie, tôt le 26 octobre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Les quatre unités des forces spéciales sont intervenues lors de raids nocturnes, ainsi que dans des opérations plus importantes telles que le ciblage de membres du groupe terroriste La Fosse aux Lions, de Naplouse.

Le groupe terroriste, formé cet été, a revendiqué des attentats quasi quotidiens contre soldats et implantations, dont une fusillade, le 11 octobre, qui a coûté la vie à un soldat.

Le mois dernier, des soldats israéliens ont effectué une descente dans une maison utilisée par les terroristes de la Fosse aux Lions, dans la vieille ville de Naplouse, tuant le chef présumé du groupe ainsi que quatre hommes armés.

Une usine servant à la fabrication de bombes aurait été détruite à la même occasion, le tout, un jour après qu’un autre membre haut placé a été tué dans un attentat à la bombe attribué à Israël.

Au moins une dizaine de membres de La Fosse aux Lions se sont rendus aux forces de l’ordre de l’Autorité palestinienne, parmi lesquels des membres importants, dans le cadre d’un accord leur accordant la protection contre la répression israélienne, ce qui a conduit à de nouvelles arrestations ces dernières semaines.

Les forces de l’ordre israéliennes sont déployées sur le toit d’une maison palestinienne lors d’une perquisition à Salem près de la ville de Naplouse en Cisjordanie, à la suite d’une fusillade revendiquée par le groupe terroriste La Fosse aux Lions, le 2 octobre 2022. (Crédit : AP/Majdi Mohammed)

Le nombre de fusillades dans le secteur de Naplouse a considérablement diminué ces dernières semaines, à mesure que Tsahal menait ses actions offensives contre le groupe terroriste et d’autres cibles.

« Nous avons voulu distinguer les unités qui ont montré leur valeur lors de l’opération ‘Briser la spirale infernale’ visant à déjouer le terrorisme [en Cisjordanie] et en Israël, et protéger les citoyens israéliens », a déclaré le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, qui a décerné deux des récompenses.

Le commissaire adjoint Amir Cohen, de la police des frontières, qui supervise deux des unités récipiendaires de récompenses, a salué cette décision.

Photo non datée du chef de Tsahal Aviv Kohavi (à droite) et du commandant de la police des frontières Amir Cohen (à gauche) au siège de la police des frontières en Cisjordanie. (Crédit : Police israélienne)

« Le travail effectué, main dans la main, par les différents organes de sécurité est déterminant pour le maintien de l’ordre et la sécurité d’Israël », a déclaré Cohen dans un communiqué publié par la police.

Évoquant la mémoire du sergent-major Noam Raz, commando expérimenté de l’unité Yamam tué par des hommes armés palestiniens alors que les troupes terminaient une interpellation dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, en mai, Cohen a déclaré : « Noam avait pris part à des centaines d’opérations complexes, au plus profond du territoire [ennemi]. Il est un symbole vibrant des valeurs de l’unité et du corps tout entier. »

Un membre du Jihad islamique palestinien, accusé d’être impliqué dans la fusillade qui a tué Raz, a été abattu par des agents de la police des frontières en civil à Jénine, jeudi.

Raz devrait également recevoir une distinction à titre posthume de la part du chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, lors d’une cérémonie prévue ce mois-ci.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...