Les incidents antisémites à leur niveau le plus bas en 15 ans en Afrique du Sud
Rechercher

Les incidents antisémites à leur niveau le plus bas en 15 ans en Afrique du Sud

Cette baisse survient en dépit de la tendance mondiale à l'augmentation des actes antisémites dans les pays ayant une population juive importante

Photo d'illustration de la Vieille synagogue sur la rue Paul Kruger à Pretoria, en Afrique du Sud (Crédit : CC BY-SA PHParsons, Wikimedia Commons)
Photo d'illustration de la Vieille synagogue sur la rue Paul Kruger à Pretoria, en Afrique du Sud (Crédit : CC BY-SA PHParsons, Wikimedia Commons)

Les incidents antisémites sont tombés à leur niveau le plus bas depuis 15 ans en Afrique du Sud, a fait savoir le groupe de coordination des associations juives du pays.

En 2019, 36 incidents antisémites ont été enregistrés contre 62 l’année précédente, selon le South African Jewish Board of Deputies, qui collecte les statistiques. Un seul de ces incidents concernait une agression physique, et il n’y a eu aucun cas de dommages et de profanation de biens juifs.

Ces chiffres vont à l’encontre d’une tendance mondiale d’augmentation des actes antisémites dans les pays où la population juive est importante. Quelque 75 000 Juifs vivent en Afrique du Sud, la plupart d’entre eux à Johannesburg.

« Nous pouvons être fiers qu’à l’heure où les attaques contre les Juifs sont partout en augmentation, tant en nombre qu’en gravité, notre pays ait constamment résisté à cette tendance », a commenté Shaun Zagnoev, le président national du conseil juif, dans un communiqué. « Par conséquent, l’Afrique du Sud continue d’être un pays où les Juifs peuvent s’identifier pleinement à leur religion et la pratiquer sans crainte ».

Et ce, malgré le sentiment anti-israélien très répandu dans le pays et au sein du gouvernement sud-africain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...