Des Israéliens éthiopiens protestent pour accélérer l’alyah de leurs proches
Rechercher

Des Israéliens éthiopiens protestent pour accélérer l’alyah de leurs proches

Jusqu'à 14 000 personnes d'origine juive attendent en Ethiopie pour venir en Israël, mais le gouvernement a approuvé le transport aérien de seulement 2 000 personnes en janvier

Des membres de la communauté éthiopienne israélienne brandissent des photos de leurs proches devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 25 novembre 2020. (Menahem Kahana / AFP)
Des membres de la communauté éthiopienne israélienne brandissent des photos de leurs proches devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 25 novembre 2020. (Menahem Kahana / AFP)

Quelque 200 Israéliens d’origine éthiopienne se sont rassemblés mercredi devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem, pour condamner les tergiversations du gouvernement qui empêchent leurs proches d’immigrer en Israël depuis ce pays africain déchiré par la guerre.

« Nous demandons justice pour nos proches », lit-on sur les pancartes des manifestants. D’autres ont montré des photos des proches laissés sur place.

Jusqu’à 14 000 personnes d’origine juive attendent en Ethiopie pour venir en Israël, mais le gouvernement a approuvé le transport aérien de seulement 2 000 personnes en janvier.

La politique gouvernementale en matière d’immigration des Juifs éthiopiens a été marquée ces dernières années par des promesses abandonnées.

En 2013, l’Agence juive a déclaré la fin de l’alyah éthiopienne, suscitant les protestations des députés éthiopiens et des membres de la communauté en Israël.

En novembre 2015, le gouvernement a pris la décision de transporter par avion vers Israël, dans un délai de cinq ans, « les derniers de la communauté » qui attendaient à Addis-Abeba et à Gondar.

Depuis cette décision, cependant, seuls 2 257 Ethiopiens ont été amenés, au compte-gouttes, selon les chiffres de l’Agence juive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...