Les Israéliens riches ne bénéficieront pas de l’aide universelle
Rechercher

Les Israéliens riches ne bénéficieront pas de l’aide universelle

Les ministres du gouvernement ont modifié la proposition de relance pour exclure les Israéliens riches et offrir plus d'aide à ceux qui ont droit aux prestations sociales

Des autocollants de la campagne du Parti travailliste "Bibi est bien pour les riches, Shelly est bien pour moi" collés sur une affiche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, en janvier 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des autocollants de la campagne du Parti travailliste "Bibi est bien pour les riches, Shelly est bien pour moi" collés sur une affiche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, en janvier 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le plan de 6 milliards de NIS (1,5 milliard d’euros) a été annoncé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu la semaine dernière et a été largement critiqué pour son incapacité à distinguer les niveaux de revenus des bénéficiaires.

Après avoir rencontré le ministre de la Défense Benny Gantz, le ministre des Finances Yisrael Katz et le ministre de l’Economie Amir Peretz pour trouver un compromis, le bureau de Netanyahu a annoncé des changements à son plan.

Selon la nouvelle proposition, ceux qui gagnent plus de 640 000 NIS (160 000 €) par an ne recevront pas de chèque du gouvernement, pas plus que les fonctionnaires dont le salaire mensuel dépasse 30 000 NIS (7 500 €).

Le bureau du Premier ministre a également annoncé que les personnes « recevant une aide pour les soins de convalescence, le statut de handicapé, l’assurance-revenu, les nouveaux immigrants dans le besoin (qui sont dans le pays depuis au moins deux ans), les chômeurs de plus de 67 ans et les personnes âgées qui reçoivent des compléments de revenu » recevront tous des subventions plus importantes (bien qu’elles ne soient pas encore précisées).

Le plan initial, tel que décrit par Netanyahu la semaine dernière, aurait permis aux couples avec un enfant de recevoir un paiement unique de 2 000 NIS (500 €), passant à 2 500 NIS (625 €) pour ceux qui ont deux enfants, et à 3 000 NIS (750 €) pour ceux qui en ont trois ou plus. Les Israéliens célibataires âgés de 18 ans et plus recevront chacun 750 NIS (187,50 €).

Les ministres décident de maintenir les universités d’été

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les universités d’été continueront à fonctionner, au moins jusqu’à la fin de la semaine.

Cette annonce fait suite à une réunion entre le Premier ministre et le ministre de la Défense, le ministre de l’Éducation, le ministre des Sciences et d’autres hauts fonctionnaires.

Une autre réunion sur la question aura lieu jeudi.

Selon les médias israéliens, la décision s’applique également aux camps d’été.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...