Les noms de millions de soldats soviétiques morts diffusés à la télévision russe
Rechercher

Les noms de millions de soldats soviétiques morts diffusés à la télévision russe

Les autorités russes dénoncent régulièrement, depuis de nombreuses années, l'oubli dans lequel sont tombés, selon elles, les considérables sacrifices de l'URSS durant la guerre

Photo d'illustration : Des soldats allemands à Varsovie pendant l'invasion nazie de la Pologne, en septembre 1939 (Crédit : AP Photo)
Photo d'illustration : Des soldats allemands à Varsovie pendant l'invasion nazie de la Pologne, en septembre 1939 (Crédit : AP Photo)

La chaîne publique russe Rossiya-24 va diffuser jusqu’au 8 mai un bandeau permanent affichant les noms de plus de 12 millions de combattants soviétiques tombés pendant la Seconde Guerre mondiale, en commémoration des 75 ans de la fin du conflit.

Le projet a débuté à l’occasion du « Jour du défenseur de la patrie » – le 23 février -, férié en Russie. « Pendant 76 jours, les noms de 12 677 857 combattants apparaîtront sur l’écran 24 heures sur 24 : 121400 noms par jour, 6 070 par heure, 100 par minute », a indiqué dans un communiqué Rossiya-24.

Intitulée « Nous nous souvenons de chacun », cette initiative témoigne de l’importance primordiale qu’a en Russie la « Grande Guerre Patriotique », nom donné dans le pays au conflit entre l’URSS et l’Allemagne nazie, source d’une immense fierté et pilier essentiel du patriotisme prôné par le Kremlin.

La victoire soviétique a eu lieu au prix de terribles pertes, évaluées à environ 27 millions de morts, selon les chiffres officiels.

Concrètement, un bandeau orange et noir, couleurs du ruban de Saint-Georges devenu un symbole de la victoire sur les nazis, occupe désormais tout le tiers droit de l’écran sur la chaîne Rossiya-24 et diffuse constamment les noms de 10 soldats, classés par ordre alphabétique et par grade.

Il vise à se souvenir de chaque héros soviétique « indépendamment de son rang », selon Rossiya-24, qui assure que le projet « crée une base factuelle pour contrer toute tentative de falsifier l’histoire de la guerre ».

Les autorités russes dénoncent régulièrement, depuis de nombreuses années, l’oubli dans lequel sont tombés, selon elles, les considérables sacrifices de l’URSS durant la guerre.

Une bataille de mémoire autour de la responsabilité du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale s’est aussi engagée ces derniers mois avec plusieurs pays, notamment la Pologne, qui s’est indignée de récentes déclarations du président russe Vladimir Poutine accusant ce pays de collusion avec le dictateur nazi Adolf Hitler et d’antisémitisme.

La Russie commémorera le 9 mai, date officielle de la fin du conflit en Russie, les 75 ans de la fin de la Seconde guerre mondiale en présence de nombreux dirigeants, dont le président français Emmanuel Macron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...