Les pompiers luttent toujours contre l’incendie à l’ouest de Jérusalem
Rechercher

Les pompiers luttent toujours contre l’incendie à l’ouest de Jérusalem

Au moins 15 équipes et 4 avions sont en place sur 3 sites dans la forêt de Sataf, où 500 acres auraient été brûlés ; Le chef des pompiers de Jérusalem demande aux randonneurs de rester à l'écart

La fumée s'élève d'un grand feu de forêt dans la région de Sataf à l'extérieur de Jérusalem, le 26 octobre 2017 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
La fumée s'élève d'un grand feu de forêt dans la région de Sataf à l'extérieur de Jérusalem, le 26 octobre 2017 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Au moins 15 équipes de pompiers et quatre canadair combattent encore le feu de forêt dans la région de Sataf à l’ouest de Jérusalem, vendredi matin, presque 24 heures après le départ du feu.

Les équipes du Service de Secours et d’Incendie ont été renforcées vendredi par les pompiers du JNF sur trois sites où l’incendie s’étendait encore.

Selon les responsables, l’un des sites est un flanc de montagne escarpé, et les pompiers ont eu des difficultés pour trouver des endroits stables pour lutter contre les flammes.

Selon les estimations initiales, environ 500 acres de forêt et de broussailles ont été brûlés.

La cause de l’incendie, qui a commencé juste avant 15 heures. jeudi, n’a pas encore été révélée.

Le chef des pompiers de Jérusalem, Moshe Suissa, a averti les randonneurs et leur a conseillé de rester à l’écart de la région, célèbre pour ses sentiers, ses ruisseaux et ses ruines antiques.

« Tout changement dans la direction ou la vitesse du vent pourrait propager et intensifier les feux, avec le danger que les randonneurs de la région pourraient être pris au piège », a déclaré Suissa dans un communiqué publié vendredi par le service des incendies.

Les responsables de la police ont déclaré qu’ils avaient fermé la zone aux randonneurs vendredi en tenant compte de l’avertissement du service des incendies, en postant des voitures de patrouilles sur les routes principales menant dans la forêt de Sataf près de la montagne Hatayasim.

Le chef des pompiers de Bet Shemesh, Reuven Itzhak, qui supervisait les efforts de lutte contre les incendies, a déclaré vendredi que l’incendie ne présentait aucun danger pour les zones habitées à proximité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...