Les procureurs inculperont 22 suspects liés à un trafic de cannabis sur Telegram
Rechercher

Les procureurs inculperont 22 suspects liés à un trafic de cannabis sur Telegram

La police a déclaré avoir achevé son enquête liée au réseau Telegrass, un mois après avoir arrêté 42 membres présumés dans différents pays

Une capture d'écran de Telegrass. (Capture d'écran)
Une capture d'écran de Telegrass. (Capture d'écran)

La police a annoncé dimanche avoir clôturé son enquête concernant un large réseau de vente de cannabis ; les procureurs devant désormais inculper 22 suspects dans les prochains jours.

La police a fermé le mois dernier un marché virtuel de marijuana nommé Telegrass, qui utilisait l’application de messagerie Telegram. 42 de ses membres présumés ont ainsi été arrêtés en Israël, aux États-Unis, en Ukraine et en Allemagne, dont le fondateur Amos Dov Silver.

Des procédures judiciaires étaient toujours en cours afin d’extrader Silver, qui a été arrêté en Ukraine.

Les procureurs prévoient de maintenir en détention les personnes inculpées jusqu’à la fin des poursuites judiciaires, a annoncé la police dans un communiqué.

Capture du site web de l’application de messagerie Telegram sur l’écran d’un ordinateur. (AP Photo / Alexander Zemlianichenko)

Le réseau comptait des milliers de revendeurs et des dizaines de milliers d’acheteurs, y compris des mineurs, qui pouvaient ainsi commander de façon anonyme de la drogue – principalement du cannabis, mais aussi des substances plus puissantes telles que de la cocaïne et de la MDMA – en quelques clics via un smartphone, a annoncé la police le mois dernier au moment des arrestations.

Les revendeurs étaient payés en espèces, en Bitcoin ou en drogue.

Tous les revendeurs de Telegrass ont travaillé de manière anonyme et la plate-forme a également promis à ses clients de protéger leur anonymat, en appliquant la politique de confidentialité stricte de Telegram et le cryptage des messages. Cependant, la police a déclaré avoir été en mesure d’identifier tous les responsables du réseau à la suite d’une enquête sous couverture qui a duré plusieurs mois.

La police est parvenue à cela via un agent qui travaillait pour le réseau et qui a recueilli des preuves, a rapporté la Treizième chaîne.

En février 2018, la liste complète des quelque 3 500 dealers de Telegrass a été publiée en ligne, incluant leurs noms, leurs données personnelles et des vidéos accablantes.

Les nombreuses facettes d’Amos Silver, fondateur de Telegrass. (Facebook)

Dans un communiqué, la police a indiqué qu’elle soupçonnait que des dizaines de tonnes de drogues d’une valeur de plusieurs centaines de millions de shekels avaient été revendues via Telegrass – ce qui a valu à la plate-forme d’être vue comme un « syndicat du crime à toutes fins utiles et pratiques ».

Ces dernières années, Israël a pris des mesures afin de rendre le cannabis médical disponible. Le pays est sur le point de devenir un grand exportateur du produit. L’utilisation de cette drogue à des fins récréatives reste illégale, bien que les responsables politiques, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu, aient récemment annoncé qu’ils envisageaient d’assouplir la loi.

Moshe Feiglin, du parti Zehut, qui a fait de la légalisation du cannabis un pilier central de son programme libertaire aux élections, n’est pas parvenu à entrer à la Knesset, alors que des sondages durant les semaines précédant le vote lui avaient octroyé quatre à sept sièges.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...