Les taux de vaccination remontent ; le cap des 4 M de vaccinés bientôt franchi
Rechercher

Les taux de vaccination remontent ; le cap des 4 M de vaccinés bientôt franchi

Plus de 2,6 millions de personnes ont reçu les deux doses ; le cabinet a convenu que certains lieux ne rouvriront qu'aux vaccinés et aux guéris

Un Israélien reçoit un vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 lors d'un évènement destiné à encourager la vaccination de jeunes Israéliens dans un centre de vaccination de Holon, près de Tel Aviv, le 15 février 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Un Israélien reçoit un vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 lors d'un évènement destiné à encourager la vaccination de jeunes Israéliens dans un centre de vaccination de Holon, près de Tel Aviv, le 15 février 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein a déclaré mardi que les taux de vaccination étaient en hausse et que le cap des 4 millions d’Israéliens vaccinés – au moins la première dose – devrait être franchi dans la journée.

« Aujourd’hui, nous allons franchir la barre des 4 millions de vaccinés en Israël, dont 2 612 000 personnes ayant reçu les deux doses », a dit Edelstein. « Et nous continuerons à augmenter chaque jour le nombre de vaccins [administrés] – hier, 156 000 ont été vaccinées. »

« Quiconque ne se fait pas vacciner restera en marge. Hier, le cabinet chargé de la lutte contre le coronavirus a confirmé la position du ministère de la Santé selon laquelle seules les personnes vaccinées et guéries [du virus] pourront entrer dans les salles de sport et les lieux de divertissement. Allez vous faire vacciner ! », a dit Edelstein.

L’hésitation et le scepticisme autour des vaccins a été soulevée alors que la campagne israélienne, la plus efficace au monde, connaît un certain ralentissement ces dernières semaines. Mais les chiffres ont à nouveau monté cette semaine, avec la réouverture de certains lieux et certains évènements, uniquement à ceux qui ont été vaccinés ou qui ont déjà contracté le virus.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 10 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

La réticence a été notamment observée chez les Israéliens de moins de 50 ans, y compris parmi le personnel enseignant. Le gouvernement voudrait faire adopter une loi stipulant que tous les travailleurs qui sont fortement exposés au public soient vaccinés ou subissent un test de dépistage du virus tous les deux jours à leurs frais.

Un certain nombre d’initiatives ont également été prises pour encourager les gens à se faire vacciner, notamment de la nourriture offerte, des vaccinations sur les sentiers forestiers et des cadeaux d’entreprises offerts aux employés pour qu’ils aillent se faire vacciner.

De son côté, le ministère de la Santé a établi un siège opérationnel avec des employés spécialisés en technologie pour éplucher Internet à la recherche de fake news virales qui pourraient potentiellement négativement impacter la campagne de vaccination israélienne contre le coronavirus.

Des personnes travaillent dans un groupe de travail numérique pour lutter contre les fake news sur Internet, au bureau du ministère de la Santé près de Tel-Aviv, 14 février 2021 (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Plus de 730 000 personnes en Israël ont contracté le virus et ne sont pas pour le moment éligibles à la vaccination.

Les ministres du cabinet ont approuvé lundi la réouverture des magasins, des salles de sport, des hôtels et d’autres lieu dès dimanche, dans le cadre du déconfinement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...