Les touristes devront quitter Israël suite aux nouvelles restrictions de voyage
Rechercher

Les touristes devront quitter Israël suite aux nouvelles restrictions de voyage

Le ministère de la Santé a annoncé que les voyageurs de l’étranger devront partir "de manière ordonnée dans les prochains jours", sans préciser de date limite

Illustration : des touristes sud-coréens portant des masques afin de se protéger du coronavirus à l'aéroport international Ben Gurion, le 24 février 2020. (Crédit : Flash90)
Illustration : des touristes sud-coréens portant des masques afin de se protéger du coronavirus à l'aéroport international Ben Gurion, le 24 février 2020. (Crédit : Flash90)

Les touristes visitant Israël devront quitter le pays dans les prochains jours, dans le cadre des nouvelles restrictions de voyage visant à lutter contre la propagation du coronavirus, a annoncé lundi soir le ministère de la Santé.

Israël a annoncé qu’à partir de 20 heures lundi, tous les citoyens revenant de l’étranger devront se placer en quarantaine chez eux pendant 14 jours.

Les non-ressortissants seront autorisés à entrer dans le pays jusqu’à jeudi, après quoi ils devront tous prouver qu’ils bénéficient d’un endroit dans le pays où se placer en quarantaine avant d’être autorisés à entrer.

Dans ses directives concernant les nouvelles restrictions, le ministère de la Santé a rapporté que les touristes actuellement dans le pays « auraient le temps de quitter Israël de manière ordonnée dans les prochains jours ». Aucune date de départ n’a été précisée.

Le ministère a également donné des instructions aux touristes durant leur séjour en Israël. Ils doivent notamment contacter le service d’urgence du Magen David Adom s’ils présentent des symptômes du virus, maintenir une bonne hygiène et déclarer leur séjour dans le pays.

Les touristes ont également été invités à éviter les foules et été informés qu’ils ne seraient pas autorisés à retourner en Israël s’ils visitaient un pays voisin.

Les directives du ministère de la Santé n’ont pas déterminé clairement si les touristes qui bénéficient d’un endroit où se placer en auto-quarantaine en Israël seraient également tenus de quitter le pays.

Un touriste portant un masque pour se protéger du coronavirus au Mur occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi / Flash90)

Les nouvelles restrictions sont parmi les plus drastiques à avoir été prises par une nation dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Le 26 février, Israël était devenu le premier pays au monde à déconseiller à ses citoyens tous les voyages non essentiels à l’étranger.

Les nouvelles directives vont réduire de façon drastique le tourisme et perturber encore davantage le secteur, déjà mal en point depuis le début de la crise sanitaire.

« Il s’agit d’une décision difficile, mais essentielle afin de protéger la santé publique – et la santé publique prévaut avant tout », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Jusqu’à présent, 50 cas de COVID-19 ont été confirmés en Israël, la plupart d’entre eux ayant été contractés par des voyageurs revenant de l’étranger. Les autorités ont depuis plusieurs semaines imposé des mesures afin de restreindre la venue des étrangers et ont imposé les mesures de quarantaine à domicile. Considérées par certains comme draconiennes et nuisibles, les autorités ont défendu ces mesures, affirmant qu’elles aidaient à lutter contre le virus. Quelque 22 000 Israéliens sont en quarantaine, a annoncé lundi matin le ministère de la Santé.

Le virus a infecté plus de 110 000 personnes à travers le monde et tué plus de 3 800 personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...