Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

L’état de santé du père blessé dans l’attentat de Jérusalem s’est dégradé

Avraham Paley a été transféré de l'hôpital Hadassah Mount Scopus à Ein Kerem ; il n'est pas encore au courant que ses deux fils ont été tués dans l'attaque à la voiture-bélier

Une équipe médico-légale de la police israélienne travaillant sur les lieux d’un attentat à la voiture-bélier, à un arrêt de bus à Ramot, à Jérusalem, le 10 février 2023. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)
Une équipe médico-légale de la police israélienne travaillant sur les lieux d’un attentat à la voiture-bélier, à un arrêt de bus à Ramot, à Jérusalem, le 10 février 2023. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)

L’état de santé du père de deux petits garçons tués dans un attentat terroriste palestinien s’est détérioré lundi, a fait savoir l’hôpital Hadassah.

Avraham Paley, blessé dans l’attaque à la voiture-bélier qui a tué deux de ses enfants à Jérusalem, vendredi, a été transféré de l’hôpital Hadassah sur le Mont Scopus à l’hôpital Hadassah Ein Kerem. Il est sous sédation et intubé, ont expliqué les médecins.

Alors que l’hôpital avait initialement estimé qu’il se trouvait dans un état modéré, les personnels hospitaliers ont annoncé que le blessé se trouvait actuellement dans un état grave mais stable. Aucun détail n’a filtré sur la dégradation de son état de santé.

Les deux petits garçons, Yaakov Yisrael Paley, 5 ans, et son frère Asher Menahem Paley, 7 ans, avaient été tués par un terroriste qui avait projeté son véhicule en direction d’un groupe de personnes qui attendaient à un arrêt de bus dans le quartier de Ramot. Un autre homme, Alter Shlomo Lederman, un étudiant en yeshiva âgé de 20 ans qui s’était marié il y a seulement deux mois, a aussi trouvé la mort lors de l’attentat.

Le père, hospitalisé depuis l’attaque, n’a pas encore été informé du décès de ses deux fils.

Le terroriste, qui s’appelait Hussein Qaraqa, a été abattu sur les lieux de l’attentat.

Selon les témoins, Qaraqa aurait accéléré en direction du groupe d’Israéliens qui attendaient à l’arrêt de bus. Un haut-responsable israélien a indiqué qu’il semblait que l’homme était atteint d’un maladie psychique, précisant qu’il avait quitté un hôpital psychiatrique du nord d’Israël quelques jours auparavant.

Dvora Paley tient une photo de ses fils Yaakov Yisrael et Asher Menahem, tués dans un attentat terroriste à Jérusalem, alors qu’elle s’entretient avec des journalistes pendant la traditionnelle période de deuil, le 12 février 2023. (Capture d’écran Twitter; utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)

L’épouse d’Avraham, Devorah, qui est actuellement enceinte, a déclaré que ses fils étaient « des enfants heureux, des enfants gentils qui adoraient aider » lors d’entretiens avec les médias, dimanche.

Dvora Paley a également confié que son fils Yaakov Yisrael était soigné chez une dentiste arabe, que les infirmières qu’elle consulte sont également arabes et qu’il est impossible de savoir de qui se méfier et qu’elle choisissait de ne pas être en colère.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.