L’homme qui a égorgé ses enfants condamné à perpétuité
Rechercher

L’homme qui a égorgé ses enfants condamné à perpétuité

Avraham Levy a tué sa fille et son fils, qui arrivaient des Etats-Unis, pour se venger de son ex-femme

Avi Levy, qui a assassiné ses deux enfants en 2014, a été jugé coupable de meurtres le 23 mai 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)
Avi Levy, qui a assassiné ses deux enfants en 2014, a été jugé coupable de meurtres le 23 mai 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)

La cour du district de Lod a condamné dimanche à deux peines de perpétuité un père qui avait égorgé ses enfants israélo-américains il y a deux ans, rejetant l’argument de démence temporaire de la défense. Il devra également payer 500 000 shekels (119 000 euros) à son ex-femme.

Avi Levy, 43 ans, avait été jugé coupable il y a deux semaines du meurtre de son fils Yishai, 12 ans, et de sa fille Naomi, 10 ans. Il avait refusé de parler pendant son procès et de se tenir devant la cour quand cela lui avait été demandé par le président.

L’accusation, dirigée par Anna Avidov, avait demandé les deux peines de perpétuité pour Levy, sans possibilité de réduction ultérieure de la peine.

Avant que la sentence ne soit prononcée, Oren Aduhan, un ami d’enfance de Levy, avait déclaré à la cour que le père avaot tout donné pour ses enfants, selon la Deuxième chaîne.

« Personne n’aurait pensé qu’Avi ferait quelque chose comme ça, mais c’est arrivé. Seul Avi sait ce qui l’a amené au point de faire ce qu’il a fait, mais le regret est la chose la plus importante », a déclaré Aduhan.

Levy était marié à la mère américaine des deux enfants assassinés, Keren, pendant un certain nombre d’années. Le couple aurait divorcé après que le comportement violent de Levy a forcé sa femme à fuir avec les enfants dans un refuge pour femmes.

Après le divorce, tous deux se sont battus pour obtenir la garde des enfants. La cour a accordé la garde des enfants à la mère et elle a emménagé avec eux aux Etats-Unis.

Sa famille et son avocat avait affirmé qu’être si loin de ses enfants, et que son ex-femme refusent parfois de les envoyer en Israël pour leur visite biannuelle comme convenu avaient déclenché chez lui des signes de dépression. Cependant, il a refusé de consulter un psychiatre.

L’avocat de Levy a déclaré que la mère des enfants n’avait pas respecté les droits de visites accordés au père, qui a décidé de se venger d’elle.

Le 11 juillet, Levy est allé à l’aéroport pour aller chercher ses enfants, qui étaient venus lui rendre visite pour tout l’été.

A ce moment, Levy avait déjà acheté le couteau de 20 centimètres qui deviendrait l’arme du crime. Ce soir là, Levy a ramené ses enfants chez son père, à Yashresh, dans le centre d’Israël.

Levy et ses enfants ont passé la soirée dans la maison principale avec d’autres membres de la famille, avant qu’il ne les emmène dans la petite maison du jardin de son père.

Une fois à l’intérieur, Levy a demandé à ses enfants d’attacher leurs mains, de couvrir leurs yeux et de se mettre à genoux. Une fois à genoux, Levy a pris le couteau et a tranché la gorge de ses enfants.

Après l’acte, Levy s’est rendu lui-même au poste de police voisin.

« Il est entré et a froidement demandé un enquêteur. Nous lui avons demandé de quoi il parlait et il a déclaré d’une voix très froide qu’il avait assassiné ses deux enfants et si nous voulions l’arrêter et le menotter », a témoigné un policier devant le tribunal.

Pendant l’enquête préliminaire, Levy a avoué le crime. Cependant, alors que les procédures juridiques continuaient, il est devenu têtu, et selon les rapports, a refusé de travailler avec sa défense et avec le tribunal.

Quand ils fouillaient la résidence de Levy, la police avait découvert un journal dans lequel le suspect avait noté « obsessivement » tous ses sentiments et actions, particulièrement concernant son ex-femme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...