L’homme qui a tué 2 cyclistes avait caché sa drogue et roulait sans permis
Rechercher

L’homme qui a tué 2 cyclistes avait caché sa drogue et roulait sans permis

Au lieu d'aider les victimes, il aurait jeté un sachet contenant du cannabis ; Des traces de drogues ont été retrouvées dans le sang et les urines de Yonatan Fadida

Yonatan Fadida, 29 ans, est suspecté d'avoir tué deux cyclistes dans un accident de la route, arrive pour son audience de renvoi, a=à la Cour des Magistrats de Petah Tikva, le 17 décembre 2019. (Crédit : Flash90)
Yonatan Fadida, 29 ans, est suspecté d'avoir tué deux cyclistes dans un accident de la route, arrive pour son audience de renvoi, a=à la Cour des Magistrats de Petah Tikva, le 17 décembre 2019. (Crédit : Flash90)

L’automobiliste qui a tué deux cyclistes dans un accident de la route n’avait pas de permis de conduire en règle et a jeté un sachet contenant de la drogue après l’accident, a indiqué la police lors d’une audience de renvoi jeudi.

La Cour des Magistrats de Petah Tikva a prolongé de six jours la détention de Yonatan Fadida, 29 ans et originaire de Or Akiva, suspecté d’avoir tué deux cyclistes près de l’échangeur Hadarim, au sud de Netanya.

Il est suspecté d’homicide par négligence, de conduite imprudente, de conduite à une vitesse non adaptée aux conditions routières et de conduite sous l’influence d’alcool et de stupéfiants.

Il a tué Yaniv Lugasi, 44 ans et Tomer Weinstein, 45 ans. Pères de trois enfants chacun, ils sont originaires de la communauté de Kadima-Zoran.

Yaniv Lugasi, tué dans un accident de la route, le 16 décembre 2019. (Autorisation)

Fadida a été légèrement blessé et a été soigné sur place.

La police a déclaré lors de l’audience que des traces de drogues ont été retrouvées dans le sang et les urines de Fadida après l’accident, mais les circonstances de l’ingestion des substances ne sont pas claires. Il aurait jeté un sachet contenant du cannabis après l’accident, selon la police.

Le juge Erez Melamed a déclaré que Fadida était en excès de vitesse, se croyant « sur un circuit de course » et est suspecté d’avoir tenté de cacher des preuves.

« Le suspect conduisait sous l’emprise de cannabis et qu’au lieu d’aider les cyclistes, le suspect a choisi de jeter le sachet de drogues sur la bas-côté », a déclaré Melamed.

Tomer Weinstein, tué dans un accident de la route, le 16 décembre 2019. (Autorisation)

Après l’audience, la mère de Fadida, Marcelle, a confié aux médias qu’elle était dévastée et aurait voulu mourir à la place des deux victimes.

« Je suis blessée par ce que mon fils à fait, et la mort de deux cyclistes me fait beaucoup souffrir », a-t-elle dit.

Lors d’une précédente audience, un agent de la circulation a déclaré au juge qu’en plus de suspecter Fadida d’avoir conduit sous l’influence de stupéfiants, il était en excès de vitesse alors que les cyclistes se déplaçaient conformément aux règles de circulation.

Fadida, dans sa reconstitution de l’incident, a indiqué qu’il se rendait sur son lieu de travail, un restaurant, quand il a perdu le contrôle du véhicule dans un virage. « J’ai tenté de freiner, j’ai tenté de m’écarter des cyclistes mais malheureusement, je n’ai pas pu », a-t-il dit, niant avoir été distrait par son téléphone.

La scène d’un accident après que deux cyclistes ont été tués lorsqu’ils ont été heurtés par une voiture près de la jonction Hadarim dans le centre du pays, le 16 décembre 2019 (Capture d’écran via Ynet/Magen David Adom)

Albert Fadida, le père de suspect, a été interrogé mercredi par la police. Il est suspecté d’obstruction à la justice après avoir fait passer un message à son fils alors qu’ils s’enlaçaient lors d’une précédente audience de renvoi, a rapporté la Treizième chaîne. Le père a été relâché et assigné à résidence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...