Liban: Naim Qassam refuse de commenter l’origine des roquettes vers Israël
Rechercher

Liban: Naim Qassam refuse de commenter l’origine des roquettes vers Israël

L'armée israélienne a attribué certaines attaques à la roquette depuis le territoire libanais à des factions palestiniennes du pays et non au Hezbollah

Le général Naim Qassem, secrétaire général du Hezbollah, parle dans le quartier de Ghobeiry du sud de Beyrouth, le 13 mai 2016. (AFP Photo/Stringer)
Le général Naim Qassem, secrétaire général du Hezbollah, parle dans le quartier de Ghobeiry du sud de Beyrouth, le 13 mai 2016. (AFP Photo/Stringer)

Le bras droit du chef du Hezbollah a refusé, dimanche, de dire qui avait été à l’origine de nombreux tirs de roquettes depuis le Liban, vers Israël, au cours des récents combats à Gaza entre l’armée israélienne et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Le Hezbollah a été en contact quotidien avec les commandants de la résistance et les combattants, côté palestinien, dans le cadre du soutien absolu apporté par l’organisation à la résistance palestinienne », a commenté Naim Qassam au cours d’un entretien téléphonique, selon le site d’information Ynet.

Il a ajouté que « les discussions sur l’origine de ces tirs de roquette depuis le sud-Liban ne nous intéresse pas, et savoir s’il était juste de les lancer ne nous intéresse pas non plus ».

L’armée israélienne a attribué certaines attaques à la roquette depuis le territoire libanais à des factions palestiniennes du pays et non au Hezbollah. Toutefois, il est improbable que les terroristes, dans le sud-Liban, aient pu tirer des roquettes d’une portée au si grande sans bénéficier au moins de l’approbation tacite de la milice soutenue par l’Iran, qui contrôle étroitement le sud du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...