Rechercher

Liban: un Casque bleu irlandais de l’ONU tué dans un « incident »

La Finul a indiqué avoir "lancé une enquête pour déterminer ce qui s'est exactement produit"

Des soldats de la force de maintien de la paix des Nations unies au Liban (FINUL) se tiennent le long du mur frontalier avec Israël, dans le village libanais d'Adaiseh, le 15 mai 2021. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)
Des soldats de la force de maintien de la paix des Nations unies au Liban (FINUL) se tiennent le long du mur frontalier avec Israël, dans le village libanais d'Adaiseh, le 15 mai 2021. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)

Un Casque bleu irlandais de la Force intérimaire des Nations unies au Liban a été tué et trois autres ont été blessés lors d’un « incident » dans le sud du pays dont les circonstances n’ont pas été précisées, ont indiqué jeudi la Finul et Dublin.

Dans un communiqué, la Finul a indiqué « qu’un Casque bleu a été tué et trois autres blessés la nuit dernière dans un incident près du village d’Al-Aqbiya, juste à l’extérieur de la zone d’opérations de la Finul ».

La Finul a indiqué avoir « lancé une enquête pour déterminer ce qui s’est exactement produit ».

Les victimes sont des Casques bleus irlandais, selon un communiqué du ministre irlandais des Affaires étrangères et de la Défense Simon Coveney, qui a évoqué lui aussi un « grave incident » sans autre précision.

La France « appelle au calme » et demande « une enquête sans délais ni entraves afin que les auteurs de cette attaque puissent être traduits en justice », a déclaré Anne-Claire Legendre, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d’un point presse.

« La sécurité du personnel de la Finul et plus largement celle du personnel de toutes les opérations de paix demeure une priorité absolue », a-t-elle ajouté.

Présente au Liban depuis 1978, la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), composée de près de 10 000 soldats, est déployée dans le sud du pays pour faire tampon entre Israël et le Liban, deux pays qui restent techniquement en état de guerre après différents conflits.

Des incidents ont opposé par le passé des patrouilles de la Finul et des partisans du Hezbollah dans les zones frontalières contrôlées par le puissant groupe terroriste chiite pro-iranien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.