Liberman : les relations sécuritaires avec les Etats-Unis sont plus fortes que jamais
Rechercher

Liberman : les relations sécuritaires avec les Etats-Unis sont plus fortes que jamais

Il est possible qu’Israël réfléchisse à deux fois avant de transmettre des informations avec Trump

Avigdor Liberman, ministre de la Défense, pendant l'inauguration du système Fronde de David, à la base aérienne Hatzor, le 2 avril 2017. (Crédit : capture d'écran Dixième chaîne)
Avigdor Liberman, ministre de la Défense, pendant l'inauguration du système Fronde de David, à la base aérienne Hatzor, le 2 avril 2017. (Crédit : capture d'écran Dixième chaîne)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré mercredi que les relations sécuritaires avec les Etats-Unis resteront aussi fortes qu’elles le sont actuellement.

Après des révélations sur la mise en danger de la vie d’un espion israélien suite aux divulgations du président américain Donald Trump de renseignements classifiés aux Russes la semaine dernière, Liberman a déclaré sur Twitter que « les relations sécuritaires entre Israël et les Etats-Unis, notre plus grand allié, sont profondes, importantes et sans précédent par leur étendue. »

« Cela continuera à être le cas », a-t-il ajouté.

Yuval Rabin, le fils du Premier ministre assassiné Yitzhak Rabin, a répondu ironiquement « Très convaincant. Pourquoi devez-vous affirmer cela, aujourd’hui en particulier ? »

Liberman s’est cependant abstenu d’évoquer l’éventuelle divulgation par le président américain d’informations qui auraient été transmises préalablement par Israël aux Etats-Unis.

Dan Shapiro, alors ambassadeur des Etats-Unis en Israël, pendant la conférence diplomatique du Jerusalem Post, à Jérusalem, le 23 novembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Dan Shapiro, alors ambassadeur des Etats-Unis en Israël, pendant la conférence diplomatique du Jerusalem Post, à Jérusalem, le 23 novembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Dan Shapiro, l’ancien ambassadeur américain en Israël, a déclaré mardi à ABC TV que la gestion « imprudente » des informations sensibles par Trump et son équipe allait « inévitablement entraîner les éléments des services de renseignements d’Israël à être plus prudents. »

Selon le Washington Post et d’autres médias, Trump a dévoilé lors d’une rencontre avec des responsables russes la semaine passée des informations classifiées sur un projet de l’organisation terroriste Etat islamique (EI) de piéger des ordinateurs portables susceptibles d’exploser à bord d’un avion, et a nommé une ville en Syrie où une source aurait collecté ces informations.

Un responsable de l’administration américaine a confirmé mardi soir à l’AFP des informations du New York Times selon lesquelles le renseignement partagé par le président américain provenait d’Israël.

La chaîne ABC a indiqué que cette divulgation mettait en danger la vie de l’espion israélien.

Ces informations faisaient la Une des journaux israéliens. Ils s’interrogeaient sur les conséquences qu’elles pourraient avoir sur la coopération sécuritaire entre Israël et les Etats-Unis si elles étaient confirmées et sur la mise en danger des services de renseignement israéliens.

Ils soulignaient le risque que de telles informations se retrouvent entre les mains de l’Iran et de son allié, le mouvement terroriste chiite libanais Hezbollah, qui, comme la Russie, soutiennent le régime syrien.

En janvier déjà, avant même l’investiture de Trump, le quotidien israélien Yedioth Ahronoth avait rapporté que des membres du renseignement américain avaient conseillé à leurs collègues israéliens de se montrer prudents dans la transmission d’informations à la future administration américaine.

Ces membres du renseignement disaient alors penser que le président russe Vladimir Poutine avait sur Trump des moyens de pression qui pourraient lui permettre d’extorquer des informations, écrivait le journal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...