Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Liberman : « oui à un accord avec les Palestiniens, mais pas à n’importe quel prix »

Le ministre des Affaires étrangères continue de défendre l'action des Etats-Unis tout en réaffirmant ses convictions

Avigdor Liberman (Crédit : Flash90)
Avigdor Liberman (Crédit : Flash90)

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman a de nouveau défendu dimanche les efforts de paix de l’administration américaine, après avoir qualifié vendredi le secrétaire d’Etat John Kerry de « vrai ami » de l’Etat d’Israël.

« On ne peut pas attendre de Kerry qu’il présente un document qui soit écrit à 100% par nous ou qui réponde à 100% à toutes les attentes ou toutes les demandes de l’Etat d’Israël, mais c’est un document qui servira de base pour les négociations », a déclaré M. Liberman, chef du parti nationaliste, Yisrael Beytenu, à la radio publique.

Il affirmait ainsi son soutien à une acceptation des propositions de paix de M. Kerry que ce dernier doit présenter dans les prochaines semaines.

« Dans le document de Kerry, il y aura des éléments avec lesquels nous serons d’accord et d’autres non », a ajouté M. Liberman.

“Il y a ceux qui disent de ‘ne céder aucune terre’ et ceux qui veulent ‘un accord avec les Palestiniens à tout prix’, moi je dis oui à l’accord avec les palestiniens mais pas à n’importe quel prix,“ a-t-il souligné.

« Nous avions déjà eu un accord de paix, qui avait plus de trous qu’un fromage suisse, a-t-il ajouté, faisant référence aux accords d’Oslo de 1993, qui avaient échoué à mettre fin au conflit israélo-palestinien

Ce ministre controversé, revenu à la tête du ministère des Affaires étrangères en novembre 2013, après avoir été acquitté d’accusations de corruption, avait affirmé à plusieurs reprises dans le passé ne pas croire à la possibilité d’un accord avec les Palestiniens et rejeté le président Mahmoud Abbas comme partenaire à des négociations.

« Tout le monde a le droit d’avoir des opinions différentes (…) cela ne les transforme pas en anti-Israéliens, pas en antisémites et pas en ennemis », a-t-il souligné dimanche.

M. Liberman avait déjà défendu vendredi le rôle de médiateur de M. Kerry entre Israël et les Palestiniens, prenant le contre-pied de plusieurs ministres du gouvernement de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Nous assistons actuellement à une bataille rhétorique à qui attaquera le plus Kerry. Je veux le dire clairement : Kerry est un vrai ami d’Israël et il n’est pas très intelligent de transformer un ami en ennemi », avait-il alors déclaré.

M. Lieberman, longtemps la bête noire des chancelleries européennes et de Washington, a adopté une ligne plus modérée depuis son retour aux Affaires étrangères en novembre.

La porte-parole du département d’Etat américain Jen Psaki a salué vendredi ses propos sur M. Kerry. « Il s’agit assurément (…) d’un message fort étant donné (…) son passé sur ces questions et ses positions antérieures », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.