L’improbable Ramle où Napoléon a tué un muezzin
Rechercher

L’improbable Ramle où Napoléon a tué un muezzin

La remarquable histoire de la seule ville vibrante, construite par les musulmans en Israël, vous est révélée

  • Musée de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    Musée de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
  • La piscine des Arches, une citerne d'eau souterraine, construit sous le règne du calife Haroun al-Rachid en 789 de notre ère (Crédit : Yossi Zamir / flash 90)
    La piscine des Arches, une citerne d'eau souterraine, construit sous le règne du calife Haroun al-Rachid en 789 de notre ère (Crédit : Yossi Zamir / flash 90)
  • L'église et le monastère à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    L'église et le monastère à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
  • Une sensation d'espace au Marché Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    Une sensation d'espace au Marché Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
  • Une boîte aux lettres britannique au marché de Ramle  (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    Une boîte aux lettres britannique au marché de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
  • Le marché de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    Le marché de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
  • Parc du président au Musée Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    Parc du président au Musée Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

En 1964, lors de la construction d’un échangeur routier près de Ramle, dans le sud de Tel-Aviv, les ouvriers ont fait une découverte étonnante : la vieille ville de Ramle – datant du 11e siècle – était relativement nouvelle.

Car enfoui sous les décombres que les bulldozers rasaient, ils ont déterré les restes d’un Ramle qui avait plus de 300 ans.

Parmi ces découvertes passionnantes, il y avait des vastes canaux de drainage, des citernes fantastiquement profondes, de belles mosaïques, des poteries, des anciennes inscriptions en arabe, et des bijoux. Mais l’une des découvertes les plus palpitantes était un bocal contenant 372 dinars brillants en or et six lingots d’or frappés de 18 pays différents – une véritable fortune.

Un bon nombre de ces pièces d’or brillantes sont exposées au musée municipal de la ville, situé le long du boulevard Herzl – la rue principale de cette ville centrale et historique.

Le musée est la seule attraction de Ramle dans une ville avec des promenades en bateau souterraines, un délicieux marché, une ancienne tour, et une magnifique église impressionnante.

Musée de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
Musée de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Le Ramle original a été construit sur le sable en 716 de notre ère et a été la première et la seule ville musulmane construite en terre d’Israël. Son fondateur était le Calife Suleiman Abed el Malik, dont le père avait construit le Dôme du Rocher un peu plus tôt, et dont le frère a construit la mosquée al-Aqsa de Jérusalem.

Située sur la route principale entre Damas et le Caire, la ville s’est rapidement développée en une ville magnifique et prospère et est même devenue le siège de l’important district du sud du pays.

Chrétiens, Musulmans, Juifs et Samaritains – avec des groupes dissidents comme les Karaïtes – étaient tous représentés dans l’ancienne Ramle.

Ce qui est le cas aujourd’hui aussi, la population est constituée d’une variété de groupes ethniques et religieuses. Sur les 76 000 personnes vivant à Ramle, 17 000 sont des Arabes, 4 000 d’entre eux sont chrétiens. Les 59 000 Juifs de la ville viennent de 55 pays différents ; dont plus de 4 000 Ethiopiens, et, dernièrement, un afflux de Sud-Américains.

Le marché de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
Le marché de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Ayant été un carrefour majeur pour le voyage international, Ramle a accueilli des commerçants et des pèlerins de partout dans le monde musulman.

De toute évidence, ces voyageurs auraient dû avoir besoin d’espèces, ou la version contemporaine du chèque de voyage, dans leur monnaie d’origine. Ainsi, leur premier arrêt était probablement au bureau de change local – très probablement un Juif car les Juifs étaient fortement impliqués dans le commerce.

Les parties du plancher d’origine sont encore visibles dans le musée, dont les écrans documentent la longue histoire de la ville. Ceux-ci comprennent des éléments illustrant la vie quotidienne des habitants, le commerce, et le tissu culturel.

Parc du président au Musée Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
Parc du président au Musée Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Le deuxième étage du musée présente des expositions artistiques temporaires relatives à Ramle ou produites par ses résidents.

Yad Labanim, avec une salle commémorative pour les soldats tombés de la ville et un grand monument dans la cour, fait également partie du musée. De vieux arbres magnifiques dans le parc du Président adjacent ont été plantés par les Britanniques durant leur mandat en Palestine.

Une sensation d'espace au Marché Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
Une sensation d’espace au Marché Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Si vous n’aimez pas être bousculé dans les marchés urbains surpeuplés, vous pourrez profiter de la sensation d’espace des couloirs larges propres du marché Ramle.

Le marché a été construit à l’origine par les Mamelouks (qui ont régné du début du 13e au début du 16e siècle). Mais il a été rénové par les Britanniques, ce qui explique pourquoi une boîte aux lettres fabriquée en Angleterre sous le règne de George V est située à côté de l’épicerie éthiopienne d’aujourd’hui.

Une boîte aux lettres britannique au marché de Ramle  (Crédit : Shmuel Bar-Am)
Une boîte aux lettres britannique au marché de Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

La vieille ville datant du 11e siècle a été construite à partir de rien après que la ville originale a été complètement détruite par un tremblement de terre en 1 068. Un vieil édifice, datant de plusieurs siècles, abrite le restaurant de Samir.

Les visiteurs sont invités à s’arrêter et à regarder la belle et ancienne œuvre en fer très artistique à l’intérieur du restaurant (créé par son frère Nihad Dabeet), sur ses murs. Dabeet, qui est également heureux d’avoir des visiteurs, vit et travaille à côté du monastère franciscain de Saint-Nicodème et Joseph d’Arimathie.

Le lien entre les franciscains et Ramle a commencé au 14e siècle, lorsque l’ordre basé à Jérusalem, ouvert principalement par les moines d’Espagne, a créé une branche à Ramle.

En 1396, ils ont établi l’auberge Casa Nova et le monastère de beaucoup trop près, comme il semblerait, de la mosquée El Yamani Huzeifa.

En mars 1799, Napoléon s’est rendu en Israël depuis l’Egypte et a passé la nuit à l’auberge Casa Nova sur son chemin vers Jaffa.

Malheureusement, lorsque l’heure des prières du matin est arrivée et qu’elle a été hurlée du minaret voisin, cela a réveillé l’empereur. Napoléon, qui a sorti son pistolet et a tiré le muezzin. Ce dernier est mort sur la place.

L’auberge a depuis été incorporée dans une église beaucoup plus grande et le monastère a été achevé en 1902.

L'église et le monastère à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
L’église et le monastère à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Notre activité préférée à Ramle se situe dans la vieille ville du 8e siècle.

Appelée la piscine des Arches, elle a été construite en 789 par le calife Haroun el Rashid dans le cadre de la construction d’un grand aqueduc dans la région.

Aussi connue comme la piscine des chèvres, la piscine des Arches mesure neuf mètres de haut et est presque carrée, avec plus de 21 mètres de long sur un côté et plus de 19 sur l’autre. Cinq rangées de trois colonnes de pierre soutiennent chacune un plafond voûté.

Les résidents puisaient de l’eau hors des trous carrés coupés par le haut. Récemment ajouté au site, il y avaient des tuyaux et une fontaine découverts lors des travaux de construction dans la cour d’une villa musulmane datant du 9e ou du 10e siècle.

La piscine des Arches à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
La piscine des Arches à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

L’attraction principale est la promenade en gondole, où vous naviguerez à travers 500 mètres carrés de lac souterrain dans une structure largement impressionnante qui ressemble à une cathédrale médiévale.

Un éclairage spécial propose de beaux reflets, et des centaines de poissons rouges et carpes sont soit à côté de vous dans l’eau ou se cachent sous le quai.

En outre, le complexe de la Tour Blanche est intéressante à visiter. Elle a été construite au 8e siècle avec une mosquée de marbre couvert blanc. Seuls des vestiges restent encore de la mosquée, mais la Tour Blanche – datant de 1318 et nommé d’après la mosquée – tient toujours.

Il y a une belle vue du haut de ses 111 marches. Située sur ce qui était le bord de la ville, la tour fait face à Lod et la route menant de Ramle de Jaffa. Elle ressemble beaucoup à une forteresse et a servi à la fois à des fins religieuses et avaient un but sécuritaire.

La Tour Blanche à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)
La Tour Blanche à Ramle (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Une vieille légende arabe raconte que les jeunes gens de Lod, qui enviaient les résidents de Ramle en raison de leur magnifique tour, avaient décidé de la leur voler.

Les représentants du groupe ont rencontré un vieux cheikh et lui ont demandé des conseils sur la façon dont cela pourrait être fait. Le cheikh les a écouté et a décidé de jouer un peu avec les jeunes. Après leur avoir donner des cordes en caoutchouc qui, selon les dires du cheikh, étaient magiques, il leur a dit de voler la tour pendant la nuit.

Ravi de son aide les jeunes se sont furtivement glissés jusqu’à la tour, l’ont attaché et ont tiré de toutes leurs forces. Comme les cordes de caoutchouc se resserraient, ils étaient certains que la tour était en mouvement et ont couru vers leur maison, en criant de joie : « Voici la tour de Ramle ». Les gens de Lod ont alors accouru dehors pour accueillir leurs enfants – mais la tour était restée à Ramle.

Dans la Tour Blanche, il y a le tombeau de Nebi Salah, un haut lieu du pèlerinage annuel musulman. La tradition veut que Salah, qui est né avant Mahomet, ait prédit son arrivée, tandis qu’il allait de tribus en tribus comme un des derniers Abraham pour prêcher contre le culte polythéiste.

Lors d’un de ses voyages, un villageois a exigé la preuve qu’il disait la vérité. Salah a alors ramassé une pierre et a déclaré qu’avec l’aide d’Allah, il allait la transformer en une chamelle. Et il l’a transformée en une chamelle gagnant ainsi un grand nombre de partisans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...