Rechercher

Lior Shillat, nouveau directeur-général au ministère de l’Énergie

Selon sa patronne, il possède " l'esprit créatif, la détermination et la persévérance" nécessaires pour aider Israël à passer à une économie plus verte

Le nouveau directeur général du ministère de l'Énergie, Lior Shilat, le 24 octobre 2021. (Crédit : Ministère de l'Energie)
Le nouveau directeur général du ministère de l'Énergie, Lior Shilat, le 24 octobre 2021. (Crédit : Ministère de l'Energie)

Le gouvernement a approuvé dimanche la nomination d’un nouveau directeur général du ministère de l’Energie, Lior Schillat.

Shillat – le choix de Karine Elharrar (du parti Yesh Atid), qui est devenue ministre de l’Energie en juin – remplacera Ehud (Udi) Adiri, qui a servi pendant quatre ans sous l’ancien ministre du Likud, Yuval Steinitz.

Shillat, 43 ans, a passé les 15 dernières années à travailler dans les secteurs public, privé et à but non lucratif, dirigeant l’Institut de Jérusalem pour la recherche politique (anciennement l’Institut de Jérusalem pour les études israéliennes) depuis 2016.

Il a débuté sa carrière en tant que conseiller du Premier ministre Ariel Sharon, avant de diriger le département de la coordination, de l’inspection et de l’évaluation au sein du bureau du Premier ministre.

À ce poste, il a géré plusieurs grands projets gouvernementaux, parmi lesquels des programmes pour le développement économique de Jérusalem et l’aménagement du bassin de la Vieille Ville de la capitale.

Père de deux enfants, M. Shillat est titulaire d’un master en énergie et en géopolitique de l’IFP School (École nationale supérieure du pétrole et des moteurs qui est l’une des 204 écoles d’ingénieurs françaises accréditées) et de la Fletcher School de l’université de Tufts (États-Unis).

La ministre de l’Energie Karine Elharrar lors d’une réunion du Comité des Arrangements à la Knesset le 9 juin 2021 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Elharrar, qui semble mettre davantage l’accent sur les énergies renouvelables que ne l’a fait son prédécesseur, a décrit Shillat comme « la bonne personne pour occuper le poste de PDG à un moment où la pensée créative, la détermination et la persévérance sont nécessaires pour promouvoir la transition vers les énergies vertes et assurer une économie énergétique fiable et à faibles émissions pour l’État d’Israël. »

Le frère de Shillat, Yaniv Shvinkelstein, a quitté ce mois-ci son poste de développement commercial chez Chevron (anciennement Noble Energy).

Chevron exploite les deux puits et plateformes de gaz naturel d’Israël, Tamar et Leviathan, et la première nouvelle du choix de Shillat par Elharrar a suscité des inquiétudes quant à un éventuel conflit d’intérêts.

Shillat siège au conseil d’administration de plusieurs organisations israéliennes, notamment New Spirit Jerusalem, Nativ et l’Ariel Sharon Leadership Association. Entre 2009 et 2018, il a siégé au conseil des gouverneurs de l’Agence juive pour Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...