L’Iran a créé une troisième usine de missiles balistiques
Rechercher

L’Iran a créé une troisième usine de missiles balistiques

Le chef du programme aérospatial des Gardes révolutionnaires iranien a déclaré à l’organe de presse iranien que le pays poursuivra son programme balistique en dépit de la critique internationale

Le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, responsable des forces aériennes du Corps des gardiens de la révolution iraniens.  (Crédit : capture d'écran YouTube/MEMRI)
Le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, responsable des forces aériennes du Corps des gardiens de la révolution iraniens. (Crédit : capture d'écran YouTube/MEMRI)

Le Corps des gardiens de la révolution islamique a créé un troisième établissement souterrain de fabrication de missiles balistiques au sud-ouest de l’Iran, a indiqué l’agence de presse semi-officielle Fars News.

Amirali Hajizadeh, chef du programme aérospatial des Gardiens a déclaré à l’organe de presse iranien que le pays poursuivra son programme balistique en dépit de la critique internationale.

« Nous augmentons notre capacité en missiles », a-t-il dit.

« Il est naturel que nos ennemis américains et [israéliens] soient excédés par la production de missiles et par les essais et sur le fait que nous montrons nos ‘villes missiles’ parce qu’ils veulent que la nation iranienne reste en position de faiblesse. »

Hajizadeh a déclaré à Fars que le nouvel établissement souterrain de fabrication de missiles était en construction depuis des années.

C’est la première fois que l’Iran annonce posséder des usines souterraines pour la construction de missiles balistiques.

En octobre 2015, la télévision iranienne avait pour la première fois montré des images d’une base souterraine remplie de missiles de différents types. A l’époque, le général Hadjizadeh avait expliqué que la base était située à « 500 mètres sous terre » pour être hors d’atteinte d’attaques ennemies éventuelles.

Samedi, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a demandé à l’Iran de mettre fin à ses essais de missiles balistiques, alors qu’il se trouvait en Arabie saoudite en compagnie du président Donald Trump, qui a signé un accord de 110 milliards de dollars de ventes d’armes avec Ryad, grand rival de l’Iran dans la région.

En réponse, le président iranien Hassan Rouhani a déclaré lundi que l’Iran continuera ses tests de missiles tant que ce sera « nécessaire ».

« Sachez que lorsque nous aurons besoin techniquement de faire des tests de missile nous le ferons et nous ne demanderons la permission à personne », a déclaré Rouhani lors d’une conférence de presse.

L’Iran a développé ces dernières années une importante industrie balistique et possède de nombreux types de missiles, notamment des missiles d’une portée de 2 000 kilomètres capables d’atteindre Israël et les bases américaines dans la région.

Les Etats-Unis ont imposé de nouvelles sanctions contre le programme balistique de l’Iran depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump en janvier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...