Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

L’Iran change de chef de la sécurité avec le départ de l’influent Shamkhani

Cette instance stratégique est chargée de définir les politiques de défense et de sécurité d'Iran. Ses décisions sont avalisées par le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei

Ali Shamkani, l'ancien secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale. (Capture d'écran: YouTube/France24)
Ali Shamkani, l'ancien secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale. (Capture d'écran: YouTube/France24)

Le président iranien Ebrahim Raïssi a nommé lundi un général des Gardiens de la Révolution à la tête de la plus haute instance sécuritaire, remplaçant Ali Shamkhani, qui a contribué au rapprochement avec les pays arabes du Golfe.

« Ali Akbar Ahmadian a été nommé secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale par décret du président », a annoncé la présidence.

Cette instance stratégique est chargée de définir les politiques de défense et de sécurité d’Iran. Ses décisions sont avalisées par le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei.

Le secrétaire, la principale position au sein de cet organisme, est chargé de superviser l’exécution des décisions du Conseil.

Dentiste de formation, le sexagénaire Ahmadian a occupé des postes clés au sein du Corps des Gardiens de la révolution, armée idéologique de la République islamique.

Ce général a vivement soutenu la « présence » de l’Iran « hors de ses frontières », la saluant comme « une puissance nationale ».

En février, il a dénoncé les Occidentaux pour avoir critiqué « l’exportation [par l’Iran] d’armes vers la Russie », selon l’agence officielle IRNA.

Ahmadian, qui a fait ses études à l’Université de la défense nationale, était jusqu’à présent responsable du centre stratégique des Gardiens de la Révolution, selon la même source.

Il était également membre du Conseil de discernement, une assemblée chargée de conseiller le guide suprême.

Au cours de sa carrière, le général a été commandant de la marine des Gardiens et son chef d’état-major interarmées, selon la présidence.

Il a été placé sur la liste noire établie par les Etats-Unis depuis 2007.

Son prédécesseur Ali Shamkhani, âgé de 67 ans, a occupé pendant dix ans le poste de secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale et joué un rôle clé dans le récent rapprochement historique entre l’Iran et l’Arabie saoudite.

Ces deux puissances régionales rivales ont scellé le 10 mars par l’entremise de la Chine un accord pour rétablir leurs liens diplomatiques, rompus en 2016.

Ali Shamkhani, issu de la minorité arabe et qui a également été commandant du corps des Gardiens de la Révolution, a aussi contribué à l’apaisement de tensions avec certains pays du Golfe.

En septembre 2013, il avait remplacé l’ultra-conservateur Saïd Jalili à la tête du Conseil suprême de la sécurité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.