L’Iran est prêt à aider à frapper Tel Aviv, selon un dirigeant du Hamas
Rechercher

L’Iran est prêt à aider à frapper Tel Aviv, selon un dirigeant du Hamas

"L'Iran nous a fourni les roquettes, et nous avons surpris le monde entier quand notre résistance a ciblé Beer Sheva" a indiqué Yahya Sinwar, le n°1 de la branche armée du Hamas

Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, devant leurs roquettes Qassam pendant une cérémonie marquant le deuxième anniversaire de l'assassinat des commandants militaires du Hamas Mohammed Abu Shamala et Raed al-Attar lors d'une parade militaire anti-Israël à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 août 2016. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, devant leurs roquettes Qassam pendant une cérémonie marquant le deuxième anniversaire de l'assassinat des commandants militaires du Hamas Mohammed Abu Shamala et Raed al-Attar lors d'une parade militaire anti-Israël à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 août 2016. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Yahya Sinwar, un dirigeant du Hamas, a déclaré jeudi que l’Iran fournissait à l’organisation terroriste basée dans la bande de Gaza les roquettes qu’elle lance sur Israël.

« L’Iran nous a fourni les roquettes, et nous avons surpris le monde entier quand notre résistance a ciblé Beer Sheva », a déclaré le chef des Brigades al-Qassam lors d’une allocution télévisée en direct. Il faisait ici référence au week-end de violence observé début mai, au cours duquel le Hamas et le Jihad islamique palestinien ont tiré près de 700 roquettes sur Israël. « Sans l’Iran, la résistance en Palestine ne disposerait pas de ses capacités actuelles. »

« Si l’ennemi continue son agression, la résistance frappera Tel Aviv et d’autres villes, avec un nombre exponentiel de roquettes, et avec l’aide de l’Iran », a également assuré Sinwar.

L’État juif accuse depuis longtemps l’Iran d’essayer d’armer les groupes terroristes palestiniens de l’enclave côtière, où il applique un blocus pour tenter d’empêcher l’importation d’armes sophistiquées.

Des gens inspectent les dégâts causés par une roquette tirée depuis la bande de Gaza sur une maison de la ville de Beer Sheva le 5 mai 2019. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

L’Iran a également fourni des dizaines de milliers de roquettes au Hezbollah, l’organisation terroriste basée au Liban.

Il a aussi vivement critiqué le plan de paix de l’administration Trump, qu’il considère voué à l’échec : « Le conflit ne prendra pas fin tant que l’occupant ne se retirera pas de notre terre. »

Il a condamné le Bahreïn qui accueillera, en juin, un sommet où sera dévoilé le volet économique du plan américain et a appelé les citoyens du royaume à manifester contre le gouvernement.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...