L’Iran exécute un prestataire du ministère de la Défense, « espion » de la CIA
Rechercher

L’Iran exécute un prestataire du ministère de la Défense, « espion » de la CIA

"Jalal Haji Zavar, un prestataire de l'organisation aérospatiale du ministère de la Défense qui était un espion pour la CIA et le gouvernement américain, a été exécuté"

Le président Hassan Rouhani, au centre, durant une conférence de presse après une réunion du cabinet, avec le vice-président Eshaq Jahangiri, à gauche, et le ministre de la Défense, le général Amir Hatami à Téhéran, le 18 mars 2019. (Crédit : Présidence iranienne via AP)
Le président Hassan Rouhani, au centre, durant une conférence de presse après une réunion du cabinet, avec le vice-président Eshaq Jahangiri, à gauche, et le ministre de la Défense, le général Amir Hatami à Téhéran, le 18 mars 2019. (Crédit : Présidence iranienne via AP)

L’Iran a exécuté un prestataire du ministère de la Défense condamné pour espionnage au profit de l’Agence centrale du renseignement des Etats-Unis (CIA), a indiqué samedi l’agence de presse semi-officielle Isna, dans un contexte de tensions accrues entre Téhéran et Washington.

« Jalal Haji Zavar, un prestataire de l’organisation aérospatiale du ministère de la Défense qui était un espion pour la CIA et le gouvernement américain, a été exécuté », a précisé Isna, citant l’armée iranienne sans donner plus de détails sur la date de l’exécution.

L’homme avait été condamné par un tribunal militaire et sa sentence a été exécutée à la prison de Rajai-Shahr dans la ville de Karaj, au nord-ouest de Téhéran.

Selon Isna, M. Zavar a été « identifié par les services de renseignement du ministère de la Défense » et avait, au cours de l’enquête, « avoué explicitement espionner au profit de la CIA pour de l’argent tandis que des documents et des outils d’espionnage avaient été retrouvés à son domicile ».

L’agence semi-officielle n’a pas précisé la date de son arrestation mais a noté qu’il ne fournissait plus ses services au ministère depuis l’année 1389 du calendrier persan (mars 2010 – mars 2011).

L' »ex-femme » de M. Zavar effectue pour sa part une peine de quinze ans de prison après avoir été condamnée pour « complicité d’espionnage », a ajouté Isna.

Mardi, l’Iran avait affirmé avoir démantelé un « nouveau réseau » d’espions et de « nouvelles recrues des Américains » liées à la CIA, selon l’agence de presse officielle Irna.

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran ont atteint un nouveau pic avec la destruction jeudi par les Iraniens d’un drone américain « dans l’espace aérien iranien » selon Téhéran, Washington affirmant pour sa part qu’il se trouvait dans l’espace aérien international.

Vendredi le président américain Donald Trump a affirmé avoir annulé à la dernière minute des frappes de représailles sur trois sites iraniens pour éviter un lourd bilan humain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...