L’Iran félicite le Hamas pour sa récente « victoire » contre Israël
Rechercher

L’Iran félicite le Hamas pour sa récente « victoire » contre Israël

Après la flambée de violence de la semaine dernière entre Israël et le Jihad islamique, Zarif assure Haniyeh que Téhéran soutient la "résistance courageuse" des Palestiniens

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, lors d'une conférence de presse à Téhéran, Iran, le 10 juin 2019. (Ebrahim Noroozi/AP)
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, lors d'une conférence de presse à Téhéran, Iran, le 10 juin 2019. (Ebrahim Noroozi/AP)

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a appelé lundi soir le chef du Hamas Ismail Haniyeh et a affirmé le soutien de Téhéran à la « résistance » palestinienne, a déclaré le groupe terroriste basé dans la bande de Gaza dans un article sur son site officiel.

L’Iran apporte un soutien important à la branche militaire du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, et à celle du groupe terroriste du Jihad islamique, les Brigades Al-Qods.

« Le ministre […] a déclaré que la République islamique d’Iran soutenait le peuple palestinien et sa vaillante résistance à Gaza », selon le rapport publié sur le site Web du Hamas, qui emploie un terme qui désigne habituellement les groupes terroristes dans l’enclave côtière.

Les hauts responsables du Hamas ont souvent fait l’éloge de l’Iran pour le soutien qu’il apporte à sa branche militaire et se rendent souvent à Téhéran pour rencontrer de hauts responsables politiques et de sécurité iraniens.

« L’Iran est le seul pays qui affirme que l’entité [Israël] est cancérigène et devrait être déracinée de la région », a déclaré le chef adjoint du Hamas Salah al-Arouri à la télévision pro-Hamas Al-Quds en février 2018. « C’est le seul pays prêt à apporter un soutien réel et public à la résistance palestinienne et à d’autres pour affronter l’entité. »

L’agence de presse IRNA, gérée par l’Etat iranien, a également rapporté que Zarif et Haniyeh se sont entretenus au téléphone.

Le haut diplomate iranien a félicité Haniyeh pour « la victoire remportée par la résistance contre l’occupation lors de la dernière série de combats avec elle », selon le rapport sur le site web du Hamas.

Ismail Haniyeh, leader du Hamas, prononce un discours à Gaza, le 23 janvier 2018. (Mahmud Hams / AFP)

Israël et les groupes terroristes de Gaza se sont engagés dans deux jours de combats la semaine dernière après que l’État juif eut éliminé Baha Abu al-Ata, un haut commandant du groupe terroriste Jihad islamique.

Au cours de l’escalade des tensions, des groupes terroristes, à savoir les Brigades Al-Qods, ont tiré quelque 450 roquettes et mortiers sur Israël, qui a riposté par de nombreuses frappes de représailles à Gaza.

Contrairement aux précédentes séries de combats, les Brigades Ezzedine al-Qassam du Hamas étaient largement considérées comme n’ayant pas pris part à cette escalade.

Trois Israéliens ont été blessés par des tirs de roquettes pendant les combats et des dizaines d’autres ont été blessés en tombant alors qu’ils couraient vers les abris anti-aériens.

Trente-quatre Palestiniens de Gaza ont été tués dans l’escalade et 109 ont été blessés, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas. Au moins 19 d’entre eux étaient membres de groupes terroristes et plusieurs autres étaient des civils, dont huit mineurs.

Haniyeh a également exprimé sa gratitude à M. Zarif pour « le soutien de l’Iran au peuple palestinien et à sa résistance », selon le rapport.

Israël et plusieurs pays arabes considèrent l’Iran comme l’un des principaux ennemis régionaux et ont exprimé leur désapprobation quant à son financement des groupes armés au Moyen-Orient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...