L’Iran nie avoir tiré des roquettes sur Israël
Rechercher

L’Iran nie avoir tiré des roquettes sur Israël

Le directeur adjoint du Conseil suprême de sécurité nationale iranien dément que son pays était derrière les tirs de missiles lancés depuis la Syrie

Cette capture d’écran tirée d’une vidéo fournie le 9 mai 2018 par l’agence Syria News montre des personnes debout devant les flammes réveillées après une attaque contre une zone connue pour héberger de nombreuses bases militaires de l'armée syrienne, à Kisweh, au sud de Damas, en Syrie. Mardi. l’Observatoire syrien des droits de l'homme basé en Grande-Bretagne a déclaré que les tirs ciblaient les dépôts et les armes qui appartenaient probablement aux forces iraniennes à Kisweh (Syria News)
Cette capture d’écran tirée d’une vidéo fournie le 9 mai 2018 par l’agence Syria News montre des personnes debout devant les flammes réveillées après une attaque contre une zone connue pour héberger de nombreuses bases militaires de l'armée syrienne, à Kisweh, au sud de Damas, en Syrie. Mardi. l’Observatoire syrien des droits de l'homme basé en Grande-Bretagne a déclaré que les tirs ciblaient les dépôts et les armes qui appartenaient probablement aux forces iraniennes à Kisweh (Syria News)

Un haut responsable de la sécurité iranienne a démenti jeudi que son pays était derrière les tirs de roquettes lancés depuis la Syrie sur le territoire israélien, ce qui a conduit Israël à répondre par des frappes aériennes contre des douzaines de cibles iraniennes à l’intérieur de la Syrie.

Abu al-Fadl Hassan al-Baiji, directeur adjoint du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, a déclaré : « L’Iran n’a rien à voir avec les missiles qui ont frappé hier sur l’entité ennemie », a rapporté la chaîne de télévision Al-Manar qui est affiliée au Hezbollah, groupe terroriste soutenu par l’Iran au Liban.

Une vingtaine de roquettes ont été tirées sur des bases militaires du nord d’Israël par les forces iraniennes depuis le sud de la Syrie juste après minuit mercredi, selon Israël, ce qui a déclenché de vastes raids de représailles. L’armée israélienne a déclaré qu’elle n’a subi aucune perte, que ce soit au sol ou dans les airs, et qu’aucune des roquettes tirées depuis la Syrie n’a atterri sur le territoire israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...