Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

50.000 policiers et gendarmes mobilisés

Plus de 50.000 policiers, gendarmes et militaires de l’opération Sentinelle, dont 12.000 en agglomération parisienne, seront de nouveau déployés en France pour assurer la sécurité dimanche, à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle.

« Comme lors du premier tour de scrutin, plus de 50.000 policiers et gendarmes seront engagés dimanche, aux côtés des militaires de l’opération Sentinelle et des polices municipales, pour assurer la sécurité aux abords des bureaux de vote et pour intervenir immédiatement en cas d’incident », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

Le ministre « Matthias Fekl rappelle que des consignes claires et précises ont été données aux préfets pour que le scrutin puisse se dérouler, sur l’ensemble du territoire, dans des conditions de sécurité maximales », a-t-il ajouté.

« Plus de 12.000 policiers et militaires » seront mobilisés sur l’agglomération parisienne dont 5.000 effectifs spécifiquement dédiés à la sécurisation du scrutin et à la garantie de l’ordre public, a précisé la préfecture de police dans un communiqué.

Matthias Fekl lors d'une interview sur la chaîne France 24 (Crédit : capture d’écran youtube/France 24)
Matthias Fekl lors d’une interview sur la chaîne France 24 (Crédit : capture d’écran youtube/France 24)

« Nos forces de l’ordre seront également particulièrement mobilisées pour assurer la sécurisation des célébrations, rassemblements et manifestations qui se dérouleront à l’issue de la divulgation des résultats », selon Pierre-Henry Brandet.

Une cellule de suivi sera, comme lors du premier tour, activée dans les locaux du ministère de l’Intérieur, place Beauvau, « de manière à adapter en permanence les dispositifs de sécurité et prévenir et contenir les éventuels troubles à l’ordre public qui pourraient survenir », a précisé M. Brandet.

La préfecture de police de Paris mobilisera « un dispositif de sécurisation renforcée par la mise à disposition d’unités de forces mobiles pré-positionnées sur le territoire de l’agglomération ».

Des arrêtés d’interdiction de séjour ciblés seront également pris par le préfet de Police Michel Delpuech.

– AFP

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.